Les filtres AR débarquent sur ordinateur

Category: 
Les filtres AR débarquent sur ordinateur
November 9, 2018

Plus besoin de son téléphone pour avoir meilleure mine ou se transformer en chien, Snapchat rend disponible ses célèbres filtres sur ordinateur.

(© Snapchat)

 

Snapchat est longtemps resté la chasse gardée des adolescent·e·s, qui se détournent de plus en plus de Facebook, et, plus généralement, des réseaux accaparés par leurs aîné·e·s. Dans son rapport semi-annuel "Taking Stock with Teens", la banque d’investissement Piper Jaffray révélait qu’à la question : "Quel est votre réseau préféré ?", 46 % des adolescent·e·s interrogé·e·s (plus de 8 000 Américain·e·s âgé·e·s de 16 ans d’âge moyen) avouaient pencher pour Snapchat, contre 32 % pour Instagram.

 

Cependant, ces mêmes jeunes affirmaient passer plus de temps sur Instagram (85 %), qui gagne doucement mais sûrement du terrain face à Snapchat (84 %), qui a déçu nombre de ses utilisateurs avec sa nouvelle interface. Pour faire face aux nombreuses critiques des utilisateurs (un tweet de Kylie Jenner déclarant ne plus utiliser l’application avait fait perdre 1,3 milliard de dollars au groupe du petit fantôme), Snapchat tente de nombreuses nouveautés.

 

Début 2017, la société commercialisait ses Spectacles, des lunettes connectées équipées de caméras, permettant d’immortaliser chaque instant du quotidien à travers le regard du porteur de ces montures 2.0. La société prouvait alors sa volonté d’étendre ses dimensions technologique et photographique, plutôt que son aspect de réseau social. Afin de conserver sa mainmise sur le marché de la génération Z, et ne pas trop courir derrière le géant Instagram et ses mises à jour constantes, la société tente de faire gagner du terrain à une de ses caractéristiques phares : les filtres (dont Instagram s’est d’ailleurs rapidement emparé).

 

Des filtres pour les jeux en réseau ou les conversations visio

Si Snapchat permettait déjà à nos téléphones portables de nous renvoyer une image de nous-mêmes légèrement améliorée, davantage hâlée, carrément défigurée ou déguisée (la liste est longue : en chien, chat, vahiné, sorcier, personnages de films et autres rongeurs), l’application au petit fantôme fait traverser les frontières de la technologie à ses filtres, les rendant disponibles sur ordinateur.

 

La SnapCamera est en fait un logiciel de réalité augmentée connecté directement à la webcam de l’ordinateur qui s’utilise autant pour prendre des photos que lors de conversations visio ou de jeux en ligne. Plus de raison de refuser une discussion vidéo à cause d’une tête mal réveillée, un masque virtuel de Mickey Mouse fera désormais l’affaire.

 

Si le téléchargement du logiciel est gratuit, et que son utilisation est simple et amusante, il n’est pas certain que cette nouvelle technologie fasse gagner de nombreux utilisateurs à Snapchat ou devienne très prisée de ses utilisateurs actuels. En effet, la génération Z passant davantage de temps sur smartphone que sur ordinateur, il se pourrait bien que ce nouveau logiciel devienne rapidement obsolète.

Related articles

VRrOOm Wechat