Les courses automobiles, horizon 2088

Category: 
Les courses automobiles, horizon 2088
31 Juillet, 2018
Le designer Frédéric Le Sciellour imagine la monoplace de 2088

 

Frédéric Le Sciellour se projette quelques années dans le futur pour imaginer la monoplace du futur de 2088. Après tout, les visions futuristes ou de science-fiction nous ramènent à notre présent pour mieux l’apprécier, parfois…

 

C’est ainsi qu’est né la Honda – Cyber Race de 2088, des monoplaces imaginaires et futuristes exploitant les technologies des décennies à venir. Pour voir les autres projets de ce designer, vous pouvez vous rendre sur sa page.

 

La monoplace en 2088

La première course évoquée se déroule au Japon dans la ville de Tokyo. Le circuit de Shibuya a la particularité de se tenir en ville, à 10 mètres du sol accroché aux buildings. L’originalité de la piste est d’être transparente, le public dessous peut voir les monoplaces faire la course.

 

La première chose qui frappe de ces monoplaces, ce sont les six roues carrées. En fait les roues sont bien celles que nous connaissons aujourd’hui, elles sont masquées par des enjoliveurs avec écran LCD.

Ces derniers servent à afficher, comme l’ensemble de la carrosserie, aux items que les monoplaces peuvent attraper le long du circuit. Car dans le futur imaginé par Frédéric Le Sciellour, les courses seront offensives et défensives avec des bonus / malus récoltés sur le circuit.

 

L’autre particularité visible de ces monoplaces c’est leur profil ras-du-sol, puisque le cockpit et le pilote ont disparu. La monoplace est de toute évidence entièrement électrique avec plusieurs niveaux de puissance. D’aspect global, la Cyber Race de 2088 n’est pas étrangère à la RoboRace avec ses roues carénées et l’ossature assez mince.

Quid de la course ?

Les tracés sont tous étudiés pour ce type de nouvelles monoplaces, usant des nouvelles technologies. Le circuit est connecté et apte à afficher des hologrammes, de la réalité augmentée ou encore recharge les batteries des monoplaces en 30 secondes aux stands.

 

Durant la course, des items sur le circuit seront disponibles, ils offriront plusieurs types d’actions. C’est un système de Bonus / Malus, c’est à l’appréciation du pilote de les utiliser au bon moment. D’un boost de puissance pendant un laps de temps, à la perte de puissance, aux boucliers, tout y est ! Un Mario Kart moderne, technologique, futuriste…

 

Revenons en 2018, profitons encore des quelques années avant de voir ceci. Nous ne devrions pas subir cela, mais nos descendants, certainement. Voilà de quoi mieux apprécier les courses d’aujourd’hui.

A voir aussi

VRrOOm Wechat