L'art en voie de digitalisation

Category: 
L'art en voie de digitalisation
25 Décembre, 2018
Les acheteurs d'œuvres d'art peuvent enchérir via Internet. Ici à la salle des ventes Drouot à Paris le 26 juin 2017, lors de la vente des biens de Simone SIgnoret et Yves Montand.• Crédits : Christophe Archambault - AFP

 

L'accès à l'art est transformé par les possibilités de plus en plus nombreuses de s'informer, d'acheter ou même de visiter des expositions sur Internet

 

La digitalisation de l'art permet à un public plus large et plus varié d'avoir accès à des œuvres en ligne. Amateurs, collectionneurs, marchands et visiteurs sont de plus en plus nombreux à se servir d'Internet pour découvrir des artistes, acheter des œuvres ou encore suivre des créateurs sur les réseaux sociaux. Le Web est devenu un outil polyvalent et influent dans le domaine artistique.

 

Le marché de l'art sur Internet poursuit sa croissance

Le marché de l'art en ligne est en pleine croissance d'après le rapport 2018 de l'assureur spécialisé dans les œuvres d'art Hiscox, une évolution qui ne cesse de s'accélérer depuis quelques années. La taille de ce marché a atteint 4,22 milliards de dollars en 2018, soit une hausse de 12% par rapport à 2016. Il atteindrait les 5 milliards de dollars aujourd'hui.

 

Le marché de l'art en ligne a envahi les maisons historiques. Désormais, les amateurs d'art peuvent acheter les œuvres, vins et autres bijoux aussi bien in situ que sur Internet. Drouot, la salle des ventes parisienne, propose non seulement de suivre en ligne les ventes en salle, mais réserve même l'exclusivité de certaines ventes aux usagers du web, sur "Drouot Online".

 

Mathilde Le Roy a fondé Kazoart, galerie d'art en ligne depuis 2015. Elle a pu observer le boom de l'art en ligne : "Depuis quatre ans que nous existons, nous avons vu le montant des transactions se multiplier presque par deux chaque année. Une confiance s'installe, une pratique se développe, des acheteurs plus aguerris considèrent qu'ils peuvent trouver des œuvres de qualité sur Internet, ce qui n'était peut-être pas le cas il y a deux ans."

 

Les réseaux sociaux, vitrines modernes de l'art

Les réseaux sociaux font désormais partie intégrante du monde de l'art. Pour Mathilde Leroy, Instagram est devenu un "leader d'opinion et une source majeure d'information pour les acheteurs d'art". Dans son rapport sur le marché de l'art en ligne 2018, Hiscox annonce que "79% des acheteurs d’art de moins de 35 ans utilisent Instagram pour découvrir de nouveaux artistes."

 

Des artistes s'emparent des réseaux sociaux, comme Jeff Koons ou Ai Weiwei, et même Banksy. Le célèbre graffeur britannique a lui-même posté sur son compte Instagram la vidéo où il se met en scène en train de fabriquer le mécanisme d'autodestruction de sa toile "Girl with balloon". En octobre dernier, sa toile s'est déchirée de moitié en lamelles au moment où elle était vendue pour un million de livres sterling, lors d'une vente aux enchères dans la salle des vbodyentes Sotheby's à Londres. Une manière de dénoncer les déviances du marché de l'art auprès du large public que constituent ses 5 millions d'abonnés.

 

L'art en ligne en perpétuelle transformation grâce aux avancées technologiques 

Visiter des musées sur son ordinateur depuis chez soi, peut-être bientôt regarder des photos ou des œuvres en réalité virtuelle, scruter ses infimes détails grâce à un zoom surpuissant, sont autant de nouveautés que les évolutions technologiques promettent. 

 

Concernant le marché de l'art en ligne, des technologies commencent à apparaître pour sécuriser les transactions, comme des certificats d'authenticité digitaux afin de protéger une oeuvre. "Les attentes étaient nombreuses du côté de la blockchain, de la part des professionnels du marché de l'art et des acheteurs, pour permettre d'authentifier les œuvres", affirme la fondatrice de Kazoart. La blockchain, un système informatique de partage des données, permet de sécuriser les transactions dans le marché de l'art et de garantir l'authenticité des œuvres. Elle est d'autant plus pertinente dans le domaine de l'art qu'elle permet d'inscrire l'histoire des transactions d'une oeuvre, non pas dans le marbre, mais du moins dans le cloud. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat