1er mai 2030 : c'est notre avatar qui ira défiler

Category: 
1er mai 2030 : c'est notre avatar qui ira défiler
24 Juillet, 2018

Dans le futur, on ne change pas le calendrier. Le 1er mai est toujours le jour de la "fête du travail". Mais les défilés traditionnels ne sont plus comme avant.

 

Vigipirate est toujours en vigueur, à son niveau maximal. Les grands rassemblements de rues sont interdits. Du coup, on défile virtuellement. En ce 1er mai 2030, on annonce 1,8 million de manifestants à Paris.

Dans la foule, beaucoup de fonctionnaires qui ont vu leurs effectifs s'effriter depuis des années. Mais aussi des professeurs qui redoutent que les parents puissent les noter via l'application TeachAdvisor, des avocats et des notaires dont les postes ont été détruits par la Blockchain, et des traders au chômage à cause de l'intelligence artificielle.

 

Beaucoup de mécontentement et d'inquiétude. Mais l'ambiance que décrit Anaïs Bouissou, sur la moto RTL, est particulière ce jour-là sur la place de la République. "Le cortège est là, en masse. Mais les voitures circulent normalement, la place n'est pas bouclée. Je suis face à une foule d'avatars, une masse compacte que l'on peut voir avec nos lunettes de réalité virtuelle. J'aperçois des manifestants qui se parlent alors qu'ils viennent de Dunkerque pour l'un et de Saint-Nazaire pour l'autre", raconte-t-elle.

 

"Slacktivisme"

On manifeste donc depuis son domicile. On appelle cela le "slacktivisme", une manifestation passive. Cela existe depuis 2015. On s'enregistre sur un site. En général, il s'agit désormais des sites des principaux syndicats.

On crée son avatar grâce à son téléphone qui modélise votre double. On explique en 140 signes maximum pourquoi on participe à un rassemblement. C'est ce message qui est ensuite projeté sur un bâtiment officiel. Puis on choisit un slogan qui s'affiche au-dessus de son personnage.

PS : le Journal du Futur de RTL est une fiction d'anticipation qui se base sur des études scientifiques réelles. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat