Tester la méditation en VR

Category: 
Tester la méditation en VR
14 Novembre, 2017

La méditation se démocratise et avec elle, de nombreuses façons de la pratiquer : dans des ateliers, en groupe, seul ou avec son smartphone. Il est même possible de la vivre avec un casque de réalité virtuelle. Gadget ou réel effet ? Bilan après immersion aux Cures marines de Trouville.

 

La communauté scientifique s'intéresse de près au développement de la réalité virtuelle (RV). De nombreux chercheurs vantent le potentiel thérapeutique de cette plongée dans un monde virtuel au service de la santé mentale (soigner les phobies, l'anxiété, la dépression...). Si les applications scientifiques en sont encore à leurs balbutiements, on peut s'interroger : alliée à des disciplines corps-esprit comme la méditation ou le yoga, la réalité virtuelle facilite-t-elle la pratique ? C'est ce que j'ai voulu savoir en testant une séance de méditation en réalité virtuelle via l'atelier Diacalm proposé aux Cures marines de Trouville (Basse Normandie).

 

METTRE SON MENTAL SUR OFF

Confortablement installée sur mon fauteuil blanc en peignoir blanc (thalasso oblige), je chausse et ajuste mon casque de réalité virtuelle. Un paysage nocturne de clairière s'ouvre à moi. Je suis les instructions envoyées dans les écouteurs de mon casque par Antoine Lecoq, fitness manager de l'établissement, mon guide pour cette initiation. Je suis invitée à prendre conscience de mon environnement. Devant moi, un feu de camp rougeoyant cerné de pierres. Autour, des silhouettes élancées d'arbres qui se découpent sur un ciel ponctuellement traversé d'étoiles filantes. Je tourne la tête et observe les moindres détails, les couleurs, les formes de chaque élément de ce décor naturel. Les arbres, la forme des pierres, les feuillages. En focalisant mon esprit sur un détail précis, je laisse de côté les pensées vagabondes et j'éteins ma radio mentale.

 

Mon attention s'arrête maintenant sur les crépitements des flammes. Cette observation hypnotique me sert de point d'ancrage.

 

Antoine me demande à me présent de me concentrer sur ma respiration sans lâcher des yeux le feu de camp. A chaque mouvement respiratoire ample et profond, je relâche un peu plus ma vigilance. Mes mains, mes bras et mes jambes se font plus lourds. J'inspire 1, 2, 3, 4, j'expire 1, 2, 3, 4. Une agréable sensation de torpeur m'enveloppe. Ainsi attentive aux flammes et à mon flux respiratoireje travaille mon "attention simultanée", m'expliquera par la suite Antoine. Comprenez : la double vigilance à son environnement et à son état intérieur.

 

S'IMPRÉGNER DE LA SÉRÉNITÉ DU PAYSAGE

A présent, le siège bascule en position allongée et j'observe dans le ciel les étoiles filantes "qui naissent, passent et disparaissent", métaphore du flot de pensées qui dissipe constamment mon esprit. Invitée à fermer les yeux, je porte attention à mon nombril et prends conscience des espaces respiratoires, conscience du bas de mon dos -des zones auxquelles je ne pense jamais... A la prochaine inspiration, je m'imprègne de la sérénité du paysage et à l'expiration je l'installe dans mon corps. Un exercice aisé car l'image est ancrée dans mon esprit.

 

Je reviens progressivement à moi non détendue et rassérénée de ce paysage enchanteur.

 

Bilan de l'expérience ? Bien qu'initiée à la méditation avant la séance, je ressors convaincue de l'intérêt de la réalité virtuelle pour la pratique, particulièrement quand on débute. La visualisation permet de mobiliser l'attention et les conseils guidés par une personne formée peuvent aider à mieux accéder à ses principes clés que sont la concentration sur un objet, l'observation sans jugement de sa respiration ou encore la distanciation des pensées.

A voir aussi

VRrOOm Wechat