Réalité mixte : quand le sol se dérobe sous vos pas

Category: 
Réalité mixte : quand le sol se dérobe sous vos pas
28 Juin, 2017

Quand on parle de nouvelles réalités, on a souvent tendance à y associer des masques ou des écrans. Ici, que nenni : le studio lyonnais Théoriz crée des projections où l’illusion s’adapte, en temps réel, au corps de l’utilisateur.

Les effets donnent le vertige, tant ils sont bluffants de réalisme.

Conçues à l’aide d’une technologie de tracking et de projection virtuelle, les images s’adaptent, en temps réel, à la personne qui s’amuse avec. « Notre système, Augmenta, suit les comédiens. Il s’agit d’un réseau de caméras 3D : les gens n’ont pas besoin de porter de capteurs », explique David-Alexandre Chanel, co-fondateur de Théoriz. Les vidéoprojecteurs qui habillent la pièce diffusent des « trompe-l’œil », créant la perspective parfaite grâce à un calcul immédiat.

« Nous cherchons à faire vivre de nouvelles expériences aux gens. Créer des sensations et des perceptions inédites ». A l’heure où les dispositifs de réalité virtuelle ont parfois le défaut d’enfermer l’utilisateur dans une bulle, les équipes de Théoriz préfèrent créer des expériences « immersives mais non cloisonnantes ».

Lorsque l’on vit une expérience pour la première fois, c’est important d’avoir quelqu’un à nos côtés. Dans le cadre de la VR, ce n’est pas le cas. Nous voulons que les gens puissent partager ce qu’ils voient.

Utilisé pour l’instant plutôt lors de performances artistiques, le système de Théoriz puise sa puissance de son interactivité, suivant les danseurs / acteurs à la trace et réagissant en fonction. « Il y a un côté un peu imprévisible, même si l’on maîtrise bien le dispositif. Nous découvrons sans cesse de nouvelles choses ». L’expérimentation est au cœur de l’aventure. « Les possibilités sont nombreuses. Nous avons une approche agile : en changeant la technique de création, les résultats sont différents. Mais nous faisons les tests IRL, ça n’a rien à voir lorsque l’on travaille sur un écran ».

Un tournage devrait prochainement montrer toutes les possibilités d’une telle technologie. « Nous sommes une startup : notre objectif est d’expérimenter le potentiel artistique des nouvelles technologies ». En ce sens, les équipes consacrent une grande partie de leur temps à la recherche scientifique. « Nous sommes dans le test permanent : nous ne sommes pas que des artistes, nous avons un vrai projet de recherche ».

Ouvrez l’œil : les perspectives offertes par ce type de dispositif pourraient bien repenser notre rapport à l’espace.

A voir aussi

VRrOOm Wechat