Réalité augmentée : Facebook Messenger met les bouchées doubles

Category: 
Réalité augmentée : Facebook Messenger met les bouchées doubles
28 Juin, 2017

Le directeur de la messagerie vient d’annoncer de nouvelles fonctionnalités déployées en avant-première en France avec l’arrivée de filtres et de réactions dans les conversations vidéo pour plus d’interactions.

En affichant cette année 1,2 milliard d’utilisateurs au compteur, Facebook Messenger a encore conforté son rôle de leader mondial de la messagerie. Son directeur David Marcus était de passage cette semaine dans la capitale française pour annoncer quelques nouveautés accessibles en avant-première dans notre pays via la dernière mise à jour de l’application mobile. Elles viennent toutes enrichir les conversations vidéo.

Cinq emojis de réaction sont désormais disponibles pour exprimer son approbation, son hilarité, sa surprise, sa tristesse ou sa colère. Elles s’animent à l’écran, puis disparaissent immédiatement. On note aussi l’arrivée de nombreux filtres pour colorer votre image en noir, blanc, rouge ou rose. Dans la fournée, on trouve de nouveaux masques dont les effets sont déclenchés par les mouvements et les expressions. Une icône caméra permet enfin de capturer plus facilement les images comme on peut le voir dans les images en haut de cet article.

Facebook soigne la vidéo car cet usage toucherait plus particulièrement les 25 à 35 ans et les utilisateurs d'Android, selon David Marcus. Et à la question de savoir si Facebook Messenger risque de perdre son identité à force de déployer les mêmes fonctionnalités que Facebook, Instagram et WhatsApp, il est catégorique. « Non, Facebook Messenger garde ses spécificités », a-t-il affirmé lors d'une rencontre avec la presse. La messagerie se trouverait à la fois à l’intersection d’Instagram et de WhatsApp, tout en ayant aussi son public propre, hermétique à Instagram et/ou à WhatsApp. « Ce qui fait notre différence, ce sont des innovations comme le lancement du paiement par carte bancaire, le fait de pouvoir constituer une playlist collaborative Spotify, la commande de repas groupée où chacun rajoute son plat, ou encore le partage de géolocalisation », a-t-il encore énuméré.

100 000 bots de marques sur Messenger

Et bien sûr, Facebook Messenger veut jouer plus que jamais le rôle de facilitateur pour les marques qui cherchent davantage d’interactions avec leurs clients. « En plus d'être la messagerie principale entre amis, Facebook est en train de devenir "la" plateforme pour les entreprises », s'est félicité le directeur de Facebook Messenger. Sa plateforme dédiée aux entreprises est ainsi passée de 11 000 bots en juin 2016 à 100 000 aujourd’hui. Avec des sociétés françaises particulièrement actives comme Voyagesncf.com, Air France, Meetic ou encore Axa.

« A l’avenir, nous misons beaucoup sur la réalité augmentée », a aussi déclaré David Marcus. « Ces masques en sont l’illustration mais nous n’en sommes qu’au tout début  ». Rappelons qu’au mois d’avril dernier, Facebook avait révélé l’existence de nombreux projets dans ce domaine lors de la conférence F8 avec notamment l’application Spaces accessible avec un casque Oculus Rift. La démonstration avait montré comment nous pourrons tous un jour dialoguer sous la forme d’un avatar avec les autres avatars de nos amis, réunis tous ensemble dans le décor de notre choix.

Facebook M bientôt en France

L’autre cheval de bataille de David Marcus, c’est l’intelligence artificielle qui va permettre de développer l'usage de Facebook M, l'agent conversationnel de Facebook en version bêta depuis plus de 18 mois aux Etats-Unis et depuis peu au Mexique. Bonne nouvelle, David Marcus promet que la France sera l'un des prochains pays où Facebook M sera déployé. Mais il se montre prudent. « Nous avons la chance à Paris d’abriter l’un de nos labos de recherche en intelligence artificielle. Mais les choses prennent du temps. Chaque avancée doit être déployée langue par langue. Ne brûlons pas les étapes », a-t-il mis en garde, révélant que certains projets allaient aussi être abandonnés.

Ce sera le cas notamment des sujets de conversation livrés clefs en mains pour aider les utilisateurs à rester en contact avec leurs amis. L'expérimentation aux Etats-Unis l'année dernière ne s'est finalement pas révélée concluante.

 

A voir aussi

VRrOOm Wechat