PSVR: faut-il craindre le Motion Sickness?

Category: 
PSVR: faut-il craindre le Motion Sickness?
02 Juillet, 2017

Le Motion Sickness en VR, entre mensonges et réalités …

Le Motion Sickness, cette vilaine grosse bête, est certainement l’une des raisons principales (avec le prix de vente d’un casque VR) à l’origine d’une grosse hésitation des joueurs PS4/PS4 PRO pour faire le pas vers l’achat d’un Playstation VR.

Vous êtes déjà un heureux possesseur de la Playstation 4 (PS4), vous faites peut-être déjà même partie des 1/5ème de joueurs PS4 dans le monde à avoir investi dans la Playstation 4 Pro. Vous vous posez beaucoup de questions concernant le Playstation VR et ce que vous avez pu lire sur les différents Forums ne vous a pas rassurés du tout !Le Playstation VR : Un casque pour jouer mais qui ferait vomir en même temps ?

Stop à la désinformation !

Le Motion Sickness d’un point de vue économique.

Commençons par la finance ! La réalité virtuelle s’insère peu à peu dans nos vies de Gamer PS4. Elle a été annoncée comme une nouvelle révolution, ce qui est vrai. Nous ne sommes pas du tout ici dans un gadget de type Kinnect ou Playstation Eye. Mais quelques ombres se sont ajoutées au tableau des ventes de casques VR. Parmi elles figure le prix du casque. D’après un sondage du cabinet d’étude Context mené sur une partie de la population Européenne, 60% des acheteurs potentiels ne souhaitent pas dépenser plus de 300 € pour un casque VR. Les barrières à l’achat d’une telle technologie seraient également des questions d’activité antisociale et le manque de place dédié pour jouer. Le Motion Sickness et la peur de se rendre malade en jouant figure quant à lui à la 5ème place du classement.

Comme toute nouvelle technologie, la réalité virtuelle a besoin de se faire connaître du grand public pour enfin espérer exploser un jour. Le Motion Sickness est souvent avancé par certains joueurs dans les forums comme rédhibitoire. On peut souvent lire des choses du type “Je ne vais pas dépenser 400€ pour vomir !“. De toute évidence, les personnes qui écrivent ce genre de choses n’ont jamais eu de casques virtuels chez eux !

 

Le Motion Sickness, l’avis des médecins

Le Motion Sickness, ou Cinetose, ou Maladie des transports toucherait environ 40% de la population. Ce problème est engendré par des informations incohérentes envoyées au cerveau, d’un côté les yeux indiquent une information de stabilité (par exemple dans la cabine d’un bateau) alors que votre oreille interne envoie une information de mouvement (C’est le mal de mer). L’inverse est aussi possible, vos yeux indiquent à votre cerveau que vous bougez alors que l’oreille interne lui dit que rien ne bouge (C’est le Motion Sickness en VR sur PS4). C’est le complexe vestibulaire dans l’oreille interne qui contient les récepteurs de l’équilibre et de la posture.

Nos deux oreilles internes (droite et gauche) se situent derrière nos blocs oculaires; ce sont en fait des systèmes complexes qui n’ont pas grand chose à voir avec le son. On pourrait comparer ces organes à deux systèmes gyroscopiques qui vont nous indiquer comment rester en équilibre, repérer le haut et le bas même dans le noir, ressentir le moindre mouvement de notre corps sur les trois axes de rotation.

Quand vous utilisez votre Playstation VR, si vous jouez en position assise, vos yeux voient un mouvement, alors que votre corps ne bouge pas d’un iota ! C’est à ce moment précis que 40% des personnes vont commencer à se sentir barbouillées … Admettons maintenant que vous jouez au même jeu mais cette fois en position debout, et vous vous forcez à bouger un peu de temps en temps, vous n’aurez alors pratiquement aucun symptôme du Motion Sickness.

Le Playstation VR sur PS4 n’est pas là pour provoquer le Motion Sickness, un jeu de réflexion VR comme Statik dans lequel vous restez assis sur une chaise en VR comme dans la réalité, ne vous provoquera aucun problème !

Certains ORL et kinésithérapeutes prescrivent des séances de réalité virtuelle à leurs patients souffrant du mal des transports ou du mal de mer, afin d’habituer leur cerveau à réagir différemment devant certains conflits sensoriels.

Il est évident que si l'on souffre de certaines phobies (vertige des hauteurs, panique en public ou dans un endroit clos ...), il vaut mieux être prudent, ne pas négliger le moindre malaise et se mettre à jouer progressivement : comptons sur notre incroyable faculté d’adaptation.

 

L’incroyable faculté d’adaptation du corps humain et la Réalité Virtuelle

La réalité virtuelle et le Playstation VR (car le plus vendu des “vrais” casques) sont souvent montrés du doigt. Le motion Sickness est maintenant devenu presque aussi célèbre que la réalité virtuelle ! Certains laisseront un commentaire sur les forums en disant que la réalité virtuelle, c’est un gadget. Ils diront cela car ils répèteront ce qu’ils auront lu ailleurs… ou simplement parce qu’ils auront essayé un jour un Samsung Gear dans une grande surface durant 5 minutes, qu’ils ont eu mal à la tête et du coup, décidé de mettre tout ce qui porte le nom de réalité virtuelle dans le même panier !

Si il y a bien une réalité en VR, c’est qu’à force de jouer, votre corps va s’habituer. Les premières phases de jeu sur Batman Arkham VR peuvent être insupportables pour quelqu’un qui a le vertige, surtout lors de la descente dans la Bat-Cave. Les premiers tours de piste risquent bien de flanquer quelques sueurs froides au nouveau joueur VR. Et puis on re-test le jeu plusieurs fois. Au final, on s’y habitue et l’effet de vertige s’estompe puis disparait totalement à la longue …

Il en sera de même pour le Motion Sickness. Certains jeux comme Robinson The Journey, qui peuvent procurer un léger malaise au début, ne se joueront pas de la même façon qu’un jeu à l’ancienne sur sa PS4. On commence doucement, on prend le temps de s’arrêter, de regarder le monde dans lequel on est … et on accélère petit à petit … Le cerveau va doucement s’habituer à cette nouvelle donnée qui lui fait comprendre que quelques fois, l’oreille interne et les yeux peuvent ne pas être d’accord, il n’est pas nécessaire de déclencher l’alarme systématiquement !

Nous sommes donc devant un produit bien particulier. Il est préférable d’essayer le Playstation VR avant de l’acheter. Mais démarrer direct avec un jeu violent risque fort de vous rendre malade dans les 10 premières minutes et là le rêve est brisé ! Ce même jeu ne vous fera plus aucun effet néfaste dans quelques temps mais si vous vous arrêtez là, vous ne garderez du PSVR que le mauvais souvenir de ces 10 premières minutes

 

Joueurs PS4 : Comment commencer en réalité virtuelle ?

Attention, on ne parle ici que de Motion Sickness, les notions de peur, de vertige, de claustrophobie ou autre ne rentrent pas dans l’équation. A vous de choisir un type de jeu qui vous plaît ! Dites-vous que vous avez une sorte de parc d’attraction à la maison dans lequel vous allez aussi bien pouvoir faire du grand huit que du petit manège pour enfant … Si vous sortez de Disneyland, vous n’allez par dire que ce parc fait vomir parce que le Space Mountain vous a travaillé ? et ben ici c’est pareil !

Vrai Gamer PS4, pas besoin de faire le malin et de démarrer de suite à fond les manettes en looping dans EVE Valkyrie ! Il vaut mieux commencer doucement et monter progressivement avec les jeux VR, histoire de connaître ses propres limites au “gerbomètre” …

Si on respecte la règle de ne pas créer de conflit sensoriel entre son oreille interne et ce que l’on voit, on peut en déduire que tous les jeux où l’on ne se déplace pas en VR ne nous rendront pas du tout malade. Si vous êtes assis sur une chaise, et que vous êtes également assis dans le jeu, vous ne rencontrerez aucuns symptôme du Motion Sickness. Pour les déplacements, on peut vous conseiller les jeux dans lesquels vous bougerez par téléportation : votre personnage restera toujours en point fixe et passera d’un point à un autre en cochant une croix sur une carte. Voici une liste de jeux ci-dessous qui ne poseront aucun problème, à personne, pour bien démarrer en VR :

 

6 jeux Playstation VR tout public :

Vous pourrez ensuite monter progressivement avec des jeux de pilotage. Vous êtes toujours assis en VR, mais cette fois vous conduisez des véhicules qui eux bougent ! Les montées descentes peuvent parfois faire des petits guilis au ventre … Mais cela reste sympa à jouer. Vous pouvez commencer à changer de mode de déplacement dans les jeux et essayer des modes plus naturels, mais allez y doucement quand même… Dans cette catégorie, on pourrait vous proposer les jeux suivants :

 

6 jeux Playstation VR  qui peuvent déranger certaines personnes très sensibles :

Toujours pas malade ? Alors vous allez pourvoir commencer le pilotage sur trois axes avec des simulations aériennes et spatiales. Vous allez maintenant en plus de tourner à droite et à gauche, pouvoir monter et descendre rapidement et même faire des loopings …  Full liberté dans les mouvements, on saute, on cours, on bouge dans tous les sens …

Au début ça secoue mais au final, on s’aperçoit que c’est le mode qui est le plus jouissif ! Un vraie sensation de liberté dans un monde totalement artificiel … Les premiers niveaux peuvent donner mal à la tête ou la nausée. Il est important de commencer par jouer 10, 15 minutes et de savoir s’arrêter pour re-basculer sur un jeu plus zen, histoire de se reposer … Petit à petit, les petits tracas vont disparaitre et laisser place au véritable plaisir de la réalité virtuelle sur PS4 (Fat ou Pro).

Revenons à notre exemple de parc d’attraction, vous prenez un ticket pour un tour de grand huit qui vous fait flipper. Vous stressez en attendant. Puis après le premier tour, vous vous apercevez qu’il n’y a plus personne dans la file d’attente. Alors vous refaites 10 tours … Le dixième tour sera une promenade de santé, vous serez moins tendu et votre corps se sera habitué à être bourlingué dans tous les sens !

 

6 jeux Playstation VR pour les habitués de la réalité virtuelle :

Comment gérer le Motion Sickness ?

Chacun trouvera ses petites trucs pour être moins sujet au Motion Sickness. Mais certaines choses sont cependant indispensables avant de commencer, comme le réglage précis de votre Playstation VR à votre vue. L’entretien de votre casque aura également une incidence sur l’expérience. Si il fait chaud, vous allez transpirer dans votre casque (Surtout dans Resident Evil VII), de la transpiration peut se déposer sur les lentilles et vous aurez une image complètement floue lors de votre prochaine séance de jeu …

Pour éviter le Motion Sickness, il est préférable d’être bien reposé et de ne jamais oublier La règle du “No conflit sensoriel”. Si vous vous déplacez dans un jeu et que vous commencez à vous sentir un peu nauséeux, n’hésitez pas à bouger un peu lorsque vous avancez … des petits mouvements de jambes diront à votre oreille interne que vous bougez et cela pourra atténuer sensiblement votre problème.

Certains accessoires comme le Subpac M2 ont certainement un rôle à jouer pour atténuer le Motion Sickness. C’est votre corps tout entier qui va ressentir les vibrations et de ce fait, votre oreille interne les ressentira également atténuant ainsi l’effet du Motion Sickness …

 

Playstation VR PS4 : des Gameplays imaginés spécialement pour contrer le Motion Sickness...

Les développeurs ont parfaitement conscience du problème et inventent en permanence des systèmes pour atténuer, voir même supprimer totalement le Motion Sickness. On peut d’ailleurs se demander dans certains cas si le choix du Gameplay n’est pas, en fait, une fainéantise technique plutôt qu’un réel souci de notre bien-être ! Les systèmes de téléportation sont légion et franchement, niveau immersion, c’est pas vraiment le type de “truc” qui donne le sourire à un joueur VR !  Si 40% de la population peut être, dans certains cas, affectée par le Motion Sickness, le développement d’un mode pour les personnes sensibles est alors indispensable. Mais alors, pourquoi imposer ce mode aux 60 % qui ne sont pas du tout malades ?

Certains développeurs sont heureusement soucieux de leurs clients et conçoivent leur jeu avec amour !  De nombreux jeux proposent de désactiver dans les options certains modes de déplacement. De plus, comme on vous l’a dit plus haut, il y aura un moment ou vous ne ressentirez plus aucune gène. Cette option est donc vitale pour bien plus que 60% des joueurs VR !

Conclusion

Nous n’allons pas vous mentir, le motion sickness existe bien en réalité virtuelle mais il n’apparaîtra que dans certains cas, sur certains jeux, sur certaines personnes et en fonction de leur état de fatigue. Associer les mots qui font peur “Motion Sickness” et “Réalité Virtuelle”, c’est un peu comme associer les mots “Allergie” et “Chocolat”. Si l’on considère que 40% de la population peut être sujette au mal des transports, ces 40% auront chacun un niveau de résistance différent. Sur ces 40%, une partie vont s’habituer à la réalité virtuelle et n’auront plus aucun problème pour jouer ensuite …

On ne le répètera jamais assez, essayez le Playstation VR chez un ami ! Pas la peine de faire les gros bras, commencez par de petites expériences pour voir ce que cela peut rendre. Ocean Descent l’expérience comprise dans la compil’ VR World sera très bien pour démarrer et personne ne sera malade !

La réalité virtuelle est une vrai révolution qui fait passer Horizon Zero Dawn pour un jeu pour enfant … si ce que je dis là vous choque … c’est que vous n’avez jamais essayé réllement le Playstation VR ou que l’on ne vous a pas fait essayer le bon jeu ou la bonne expérience ! Les joueurs PSVR ont changé leur façon de consommer du jeu vidéo et il n’est pas rare de  lire des avis de VR-Gamers qui ne prendront pas le jeu PS4 si celui-ci n’est pas compatible PSVR !

A voir aussi

VRrOOm Wechat