Paiements virtuels en MasterCard : une vraie plaie

Category: 
Paiements virtuels en MasterCard : une vraie plaie
06 Octobre, 2017

MasterCard a révélé la semaine dernière une application VR permettant d’intégrer ses achats dans un environnement virtuel. C’est l’un des premiers efforts de l’industrie pour permettre autre chose que le classique « assieds-toi et regarde » dans le domaine de la VR et cet effort doit être encouragé. Mais l’expérience n’est clairement pas parfaite. 

 

 

Voici comment la marque décrit l’expérience : « L’application permet d’introduire les consommateurs dans une maison décorée avec goût dont ils peuvent acheter les différents meubles et objets de décoration avec Masterpass, le service de paiement digital de Mastercard. Cette nouvelle application met en valeur la beauté des objets, l’histoire derrière leur création, le processus complexe de fabrication… »

 

Jusque-là, tout va bien. MasterCard décrit ensuite la méthodologie de paiement et devient ainsi un peu plus effrayant. 

 

« Pour tester l’expérience on demandera aux utilisateurs de s’identifier afin qu’une session sécurisée puisse s’ouvrir avec leur compte Masterpass. Après s’être connectés, les utilisateurs pourront naviguer dans la maison et faire défiler la collection en bougeant leur tête de gauche à droite ou de haut en bas.

 

Une fois que les consommateurs choisissent une pièce qu’ils veulent acheter, ils peuvent l’ajouter à leur chariot et sortir de la session en concentrant leur regard sur le bouton Masterpass qui apparaît en bas de la description du produit. Le consommateur est automatiquement déconnecté de sa session s’il fait cela ou s’il enlève son casque afin de le protéger contre des achats non voulus. »

 

Mais des achats non voulus c’est exactement ce qui va arriver s’il suffit de fixer un bouton quelques secondes pour que l’application prenne ça comme une volonté d’achat. Imaginez-vous dans un environnement dont vous ne connaissez rien. Vous fixez cet étrange bouton qui vous intrigue et voilà, vous venez de dépenser plusieurs centaines de dollars sans le vouloir. Le fait que les crédits soient chargés à chaque début de session rend ce risque encore plus probable. 

 

Alors oui, Mastercard veut rendre les achats aussi faciles que possible. Mais si cela équivaut à faire des achats sans le vouloir, l’intérêt est moindre. 

 

MasterCard veut sûrement bien faire mais la mise en application est défaillante. 

 

L’autre point gênant est que les objets sont présentés dans un environnement parfait. Hors, d’habitude, ils sont présentés dans l’habitation du consommateur afin que celui-ci puisse évaluer si l’objet se marie bien avec le reste de la décoration. Cela devrait toutefois se régler puisque d’ici fin 2018, l’option de présentation devrait inclure le domicile ou le bureau du consommateur.

 

Mais pour le moment, cette expérience passe sur le meilleur de la VR (présenter les objets à la maison ou au bureau), sur le meilleur des achats en ligne (possibilité de comparer) et incorpore le pire élément possible (l’achat non-voulu).

 

Alors, félicitations à MasterCard pour l’intention mais pas pour la réalisation.

A voir aussi

VRrOOm Wechat