Nouvelle salle MontVR à Trois-Rivières

Category: 
Nouvelle salle MontVR à Trois-Rivières
23 Août, 2017

À la manière d’un samouraï, j’ai tranché des fruits avec mon katana tout en évitant des bombes mortelles.

Quelques minutes plus tard, je cherchais mon souffle, tantôt vingt mille lieues sous les mers, tantôt dans l’immensité de l’espace avant de prendre place dans un wagon d’une montagne russe vertigineuse.

Et tout ça, sans quitter mon fauteuil du 2505, boulevard des Récollets, à Trois-Rivières. 

 

La jeune entreprise montréalaise MontVR spécialisée dans cette technologie qui, il n’y a pas si longtemps encore, semblait si futuriste, a récemment étendu ses opérations jusqu’à Trois-Rivières.
Entre les murs du local du boulevard des Récollets, les traditionnels jeux vidéo passent à une vitesse supérieure.

Le centre est doté de neuf stations de jeux et de visionnement mettant en vedette les systèmes Oculus Rift, HTC Vive et Playstation VR. « C’est la nouvelle sensation de l’heure », a indiqué le directeur général de la franchise trifluvienne, Laurent Beaupré.

 

Le président et fondateur de MontVR, Sébastien Coulombe, et le directeur général de la franchise trifluvienne Laurent Beaupré - Photo TC Media - Marianne Côté

 

Une personne peut venir jouer seule ou en groupe à partir de 25 $ pour une séance d’une heure. Il est même possible de réserver l’ensemble du centre le temps d’une soirée.

Sur place, il vous suffit de sélectionner un jeu dans la bibliothèque offrant un choix toujours grandissant afin de devenir le héros d’une saga palpitante, un guerrier courageux, un voyageur et pourquoi pas, une légende.

 

Une fois le casque enfilé, les frontières entre le réel et le virtuel se brouillent. Le joueur désormais doté d’une vision à 360 degrés n’a qu’à tourner la tête pour voyager dans les différents mondes irréels, mais ô combien bluffants, qui l’entourent. Sensations fortes garanties !

 

Et petit conseil : accrochez-vous bien à vos manettes. Debout au sommet d’un immeuble bâti pixel par pixel avec un ordinateur, même le vertige semble crédible. C’est tout à fait normal, affirme Laurent.

 « L’immersion est totale. Même si tu as les deux pieds au sol, ton cerveau, lui, croit en la réalité virtuelle. Les images qu’il envoie à ton corps font en sorte que tu as un sentiment de vertige », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, ajoute-t-il, cette technologie peut même être utilisée pour traiter les phobies, les dépendances et l’anxiété. « Il n’y a pas de limite à ce que peut faire la réalité virtuelle ! »

 

Les développeurs et les artistes de ce nouvel art peuvent également utiliser les installations pour présenter des projets. Le volet corporatif de l’entreprise permet aux entreprises ou à un groupe d’amis de louer les équipements. L’équipe de techniciens et d’animateurs de MontVR se déplacera à l’adresse souhaitée.

 

A voir aussi

VRrOOm Wechat