Nouveau problème : l’adultère en realité virtuelle

Category: 
Nouveau problème : l’adultère en realité virtuelle
10 Janvier, 2017

Juin 2015 pourrait bien devenir le mois où l’infidélité en ligne a été révélée publiquement. Cette date coïncide en effet avec l’un des plus énormes et significatifs piratages de l’histoire, quand la base de données Ashley Madison a été victime d’une effraction et mise en ligne.

Ashley Madison, un site de rencontres ciblé sur les gens mariés ou en couple, comptait plus de 36 millions d’abonnés, dont 86 % d’hommes.

Moins d’un an plus tard, les technologies d’immersion comme la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR) se généralisaient. Alors, que se passe-t-il lorsque l’infidélité en ligne télescope la réalité virtuelle ?

Liaisons en ligne

L’infidélité sur Internet n’est pas nouvelle, en témoigne l’exemple du site Second Life, où elle était populaire. Il existe même un documentaire de la BBC sur le sujet : « Le Pays des merveilles : l’adultère virtuel et l’amour dans le cyberspace ». Des personnes commettant l’adultère en ligne ont fait même leur apparition dans le « Jeremy Kyle Show » au Royaume-Uni.

Une femme a une cyber-liaison dans Second Life. Le Jeremy Kyle Show.

La technologie d'immersion et la pornographie VR ont également un impact. Mais tout cela peut engendrer une suite de conséquences explosives.

L’une des raisons, c’est que la technologie d’immersion elle-même se fonde sur l’idée de « présence », ce que vous pourriez le mieux décrire comme la sensation de vous trouver réellement dans le monde virtuel en oubliant que vous êtes, en fait, dans le monde physique.

La recherche l’a montré : non seulement l’expérience de réalité virtuelle est beaucoup plus intense que celle utilisant l’écran, mais les effets interactifs de l’immersion durent longtemps après qu’on a enlevé son casque.

Jeremy Bailenson, de l »université Stanford, fait le point sur des découvertes-clés issues de la recherche en RV, y compris ses effets dans la durée.

Ce qui se passe dans le cyberespace ne reste pas forcément dans le cyberespace. Les émotions et les sensations de contact intime perçues dans la RV vont se poursuivre dans le monde réel.

Donc, si un partenaire se montre « infidèle » en ligne, les conséquences émotionnelles et leurs répercussions sur la relation existante apparaissent clairement. Ajoutez à cela la possibilité de contact physique dans la RV, d’immersion via des dispositifs sensoriels comme les "teledildonics" – des aides sexuelles pouvant être contrôlées à distance par une autre personne – et vous obtenez une relation potentiellement explosive.

Toutefois, l’histoire de la RV sexuelle comporte un autre élément de complexité : le partenaire sexuel est-il un avatar ou est-ce un agent, c’est-à-dire une simulation créée par l’ordinateur ?

Dans leur livre, « Infinite Reality », les auteurs Jim Blascovich et Jeremy Bailenson notent que les gens réagissent de la même façon face à des avatars ou à des agents : ils pensent qu’ils représentent une personne réelle. Une fois la simulation connue, ils peuvent la traiter différemment, quasiment comme si cela faisait partie des meubles.

Cela équivaudrait à entretenir une liaison avec quelqu’un de réel en RV ou, simplement, à une rencontre considérée presque de la même façon que si l’on utilisait un sextoy animé.

Boîte de Pandore

La recherche montre que l’émotion et les sensations dans le cadre d’un environnement virtuel sont bel et bien réelles. Si vous ajoutez à cela la capacité des intéressés à atteindre la perfection physique virtuelle à travers leur avatar, alors le fantasme peut se transformer rapidement en réalité.

Travailler tard au bureau, ce n’est plus un euphémisme pour offrir un alibi en cas de liaison illégitime puisqu’avec la RV, on peut se trouver physiquement au bureau ou à la maison en même temps qu’ailleurs.

En 2015, le film "Creative Control" donne un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler le futur de la RV et comment elle affecterait les relations. Le personnage principal y a une aventure virtuelle qui rejaillit dans le monde réel avec ses conséquences prévisibles.

La bande-annonce de Creative Control, Benjamin Dickinson, Nora Zehetner, film en HD.

Est-ce un film visionnaire ou simplement de la science-fiction, cela reste encore à déterminer. Cependant, les occasions de liaisons sexuelles en RV sont d’ores et déjà en voie d’être exploitées.

De façon ostentatoire, un site pornographique récemment créé, VR3000, se targue d’être le « plus sûr moyen » de mener à bien une histoire sexuelle en la réalisant dans le cyberespace.

Sommes-nous sur le point de redéfinir les règles de la fidélité elle-même ? Ce qui constitue une tromperie pour les uns peut ne pas en être pour les autres. Pourtant, certaines études montrent qu’une infidélité en ligne est susceptible d’avoir le même retentissement que des aventures physiques.

A voir aussi

VRrOOm Wechat