On a marché en VR sur la Lune à Transinne

Category: 
On a marché en VR sur la Lune à Transinne

Envie de partir loin, vraiment très loin ? Direction Transinne, un village de la commune de Libin, en Belgique, où l’Euro Space Center accueille petits et grands astronautes tout au long de l’année pour un voyage interstellaire.

 

Expos et space show

C’est donc en Belgique que le décollage a lieu. À Transinne, plus exactement, un petit village de la commune de Libin.

Créé en 1991 sous l’impulsion du bourgmestre de Libin, grand amateur d’espace, le parc fait également écho au fort engagement de la Belgique dans le secteur de l’aérospatial européen.

« À 5 km d’ici se trouve le centre belge de contrôle des satellites » , explique Yvan Fonteyne, chargé de communication. C’est notamment là-bas que fut déposée Europa, la fusée du même nom que le premier programme spatial européen qui fut un échec. Aujourd’hui, Ariane a remplacé Europa avec les succès qu’on connaît et la carcasse de la première a fait un dernier voyage de 5 km pour se poser définitivement devant « le centre de découverte ».

 

Car, qu’on se le dise, l’Euro Space Center n’est pas un musée ! C’est un endroit dynamique, qui évolue en même temps que les découvertes mondiales réalisées dans le domaine spatial.

La visite classique ouvre les portes d’un parcours-spectacle d’une heure vingt au cours duquel le public traverse une dizaine de salles qui s’animent et reviennent sur différentes thématiques telles que l’histoire de la conquête spatiale, l’astronomie, la vie quotidienne des spationautes (dans une cabine spatiale recréée exprès), etc.

 

Cette visite se termine par un space show , un film en « 5D » auquel les spectateurs assistent chaussés de lunettes 3D et installés dans des fauteuils à sensations. Si la météo le permet, et après avoir exploré les petites expositions permanentes et temporaires aussi enrichissantes qu’amusantes, il est possible d’emprunter une tablette numérique pour se glisser dans la peau d’un superhéros de l’espace et participer à une mission spatiale interactive avec la fusée Europa, le système solaire et les autres installations extérieures.

 

 

Le moonwalk , le vrai !

En supplément, et/ou à l’occasion d’un week-end famille ou de stages, le public peut avoir accès au planétarium ainsi qu’à différentes attractions reproduisant les multiples exercices et conditions auxquels sont soumis les astronautes.

Chaises rotatives et multi-axes mettront ainsi votre orientation et votre organisme à rude épreuve, de même que le mur d’apesanteur sur lequel vous aurez pour mission d’aller réparer un vaisseau en difficulté.

 

Mais les marches lunaires et martiennes restent le clou de spectacle. Le moonwalk , le vrai (celui de Neil Armstrong et non de Michael Jackson), se pratique équipé d’un casque de réalité virtuelle qui vous propulse entre les cratères lunaires, tandis qu’un siège recrée la perte de densité de votre corps pour vous faire bondir comme en apesanteur. Le même procédé est mis en place pour le martianwalk , sauf que cette fois, votre poids est divisé par trois (et non par six, comme sur la Lune où la gravité n’est pas la même).

 

Pour accueillir tous ces rangers de l’espace, l’Euro Space Center dispose de 200 lits qui lui permettent d’héberger les « classes spatiales », les stagiaires individuels et les familles qui le souhaitent. Quel meilleur moyen pour s’entraîner à conquérir le ciel ?

A voir aussi

VRrOOm Wechat