M. Swierczynski : valeur ajoutée et limites de la VR

Category: 
M. Swierczynski : valeur ajoutée et limites de la VR
15 Juillet, 2017

Entretien avec Michael Swierczynski, directeur du Paris Virtual Film Festival (WebTV)

Dans son interview, Michael SWIERCZYNSKI, directeur du développement numérique du Forum des Halles et directeur du Paris Virtual Film Festival (Forum des Halles, 30 juin-2 juillet), présente les valeurs ajoutées de la réalité virtuelle... Et aussi ses limites ! Il détaille aussi les ambitions de son rendez-vous de la création VR ouvert aux professionnels et au grand public.  

 

"Au Forum, la réalité virtuelle s'affiche non seulement à travers le Paris Virtual Film Festival, mais aussi avec des rendez-vous à l'année au travers des séances conçues en partenariat avec nos partenaires VRrOOm et Diversion. L’établissement parisien exporte le festival et la curation d’œuvres et il a récemment mis en place une activité de coproduction VR", commente le directeur du Festival.

Cet intérêt du Forum pour la VR remonte à 2014, lorsque l’équipe fait venir The Enemy alors en phase de prototype. « Une révolution était en cours et la VR était une nouvelle forme de raconter des histoires. Nous avons alors commencé a montrer la puissance et la force de l’immersion ». 

 

 

L’occasion de retrouver un public « physique » était là : « Nous avons fait revenir des gens en salle pour voir des œuvres numériques, alors qu’avant tout se passait en ligne, à travers des web séries, des sites Internet ».

"...Au fil du temps nous avons pu démontrer que la VR n’est pas forcément une expérience solitaire : Vous pouvez voir que les participants regardent la même chose, en même temps ; la VR peut être une expérience collective, même si l’immersion reste encore aujourd’hui personnelle. »

 

Pour Michael Swierczynski, la réalité virtuelle offre deux valeurs ajoutées essentielles, outre la rupture de style et de forme qui fait passer « du rôle de simple spectateur à un rôle d’acteur ou de témoin » et elle a une capacité, hors norme, à concentrer l’attention du sujet : « Quand on regarde un film en VR, on ne peut faire que ça, on ne peut pas utiliser son mobile, sa tablette, on ne peut pas regarder autre chose, on est à l’intérieur du film ». Ce qui, souligne-t-il, devient rare dans « ce monde digital où on est à la fois hyper-connecté et hyper-tourmenté ».  

 

Quant à savoir si la VR s’est maintenant totalement démocratisée. « Pas encore, estime Michael Swierczynski, les choses sont plus lentes que prévu, cela prendra certainement plusieurs années. Aussi le Forum et le Paris VIrtual Film Festival sont-ils des « lieux d’évangélisation » qui participeront à faire sauter les freins de la réalité virtuelle en donnant à voir les œuvres les plus abouties qui sont produites à travers le monde. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat