L'industrie de demain: De la VR et des robots !

Category: 
L'industrie de demain: De la VR et des robots !
28 Octobre, 2016

Objets connectés, robots, fabrication additive : de nouvelles technologies intègrent peu à peu les usines, notamment dans l'aéronautique.
 
Les dernières innovations ont été exposées du 18 au 20 octobre 2016 dans le Hall 4 du Parc des Expositions de Toulouse, sur plus de 2 300 m2, dans un espace dédié à la robotique et à la fabrication additive (imprimantes 3D). 
 
Première découverte au Siane, il y a les robots, mais aussi des "cobots", des robots collaboratifs. Ceux-ci sont conçus pour travailler à côté de l'opérateur, sans risquer de le blesser. "L’innovation, c’est que je peux arrêter le robot, sans faire aucun effort, en le touchant simplement. J’arrête et le cycle et il repart naturellement" explique Olivier Carrion, directeur général du groupe Excent.
 
Le robot "Lynx" d’Omron Adept est capable de se déplacer dans tous les environnements humains, il peut par exemple emmener, dans un hôpital, des stéthoscopes à des médecins. "Sa mission, c’est d’aller d’un point A à un point B, mais tout comme un taxi, il ne va pas rester dans les rails, s’il a besoin de doubler ou de contourner il le fera" affirme Jean-Michel Bombar, responsable commercial d'Omron Adept.
 
Les casques de réalité virtuelle ne sont plus réservés au jeux vidéos, ils s’invitent dans l’entreprise. Ils permettent d'immerger les collaborateurs dans un univers fictif dans lequel ils peuvent se tester, se former. Il s’agit "dimmersive learning" une modalité de formation qui existe déjà dans de nombreux métiers qui vont du concessionnaire automobile à l'infirmier, et qui trouve toute sa place dans l’industrie.
 
Florian Eybraly, gérant d’IAS Ingénierie, basé à Laudun l’Ardoise, dans le Gard est venu au Siane pour présenter son logiciel de simulation de process industriel.
 
L’avantage de la formation en réalité virtuelle pour l’entreprise : "ça évite d’effectuer des arrêts de production, et d’anticiper un maximum les pannes éventuelles" souligne Florian Eybraly.
 
Du coté des salariés, dans le monde virtuel, les erreurs ne coûtent rien !
 
L’évaluation de la progression des personnes en formation est particulièrement facile, chaque session étant enregistrée, chaque geste décortiqué et comparé en post-formation.

A voir aussi

VRrOOm Wechat