Les clubs de foot voient un fort potentiel dans la VR

Category: 
Les clubs de foot voient un fort potentiel dans la VR
10 Mars, 2018

Surprendre, innover, captiver, voici comment l’on pourrait caractériser les objectifs des clubs de football aujourd’hui. Désireux d’aller toujours plus loin dans la relation avec les supporters, ils n’hésitent plus à miser sur les innovations technologiques pour surprendre leurs fans tout en séduisant de nouveaux publics. On le voit avec les assistants personnels intelligents, mais également avec les nouveaux outils de réalité virtuelle. Un concept qui attire de plus en plus l’attention des clubs. Décryptage par Guillaume Monteiro.

 

Selon une étude conduite par Oracle fin 201678% des marques ont l’intention d’utiliser la réalité virtuelle au service de leur expérience client d’ici 2020. Un chiffre qui illustre l’importance croissante accordée à la réalité virtuelle dans la relation client. Face à une demande toujours plus exigeante et une offre toujours plus concurrentielle, les marques doivent sans cesse se renouveler pour faire parler d’elles et proposer une expérience unique à ses clients.

 

Une logique qui est valable également pour les clubs de football, confrontés aux mêmes problématiques. Avec la médiatisation à outrance de la discipline et l’essor des problématiques business, les clubs de football ne peuvent plus se contenter de satisfaire des supporters locaux. Pour développer leurs revenus, les clubs se doivent de conquérir et engager une audience internationale. Et, à ce titre, la réalité virtuelle peut rendre bien des services aux clubs pour développer des expériences inédites destinées aux fans vivant loin de la zone primaire de chalandise des clubs.

 

LE DÉVELOPPEMENT D’APPLICATIONS EN RÉALITÉ VIRTUELLE

Le 26 février dernier, le Real Madrid a annoncé via un communiqué la conclusion d’un partenariat avec The Dream VR afin de mettre en place une chaine proposant du contenu en 360° et en réalité virtuelle. L’objectif ? Se rapprocher des supporters en leur proposant une nouvelle « Fan Experience » avec des contenus exclusifs chaque mois. Par exemple, les fans madrilènes auront la possibilité de vivre une séance d’entrainement de Zinédine Zidane comme s’ils se trouvaient au bord de la pelouse. Un contenu totalement immersif dans l’intimité du club et qui permettra aux supporters de se sentir encore davantage impliqués dans la vie quotidienne de leur équipe. Et cela simplement via une plateforme téléchargeable gratuitement dans 180 pays.

 

Ce type d’innovation n’est pas une première puisque Manchester City en 2016 ou la Juventus en octobre dernier avaient déjà franchi ce cap. Le directeur de développement de la Juventus, Federico Palomba, estimait alors le potentiel de la réalité virtuelle énorme, surtout pour un club dont 80% de ses 50 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux vivent en dehors de l’Italie. Une innovation donc essentiellement tournée vers l’internationalisation des clubs de football.

 

On peut également citer le cas de Liverpool : jouant sur le caractère mythique d’Anfield Road, le club a alors imaginé une expérience permettant aux supporters de se glisser dans la peau d’un joueur rentrant sur le terrain. Avec en prime le célèbre « You’ll Never Walk Alone » résonnant dans les oreilles et la possibilité d’assister à une causerie du coach Jurgen Klopp.

 

LES ENTRAINEMENTS EN RÉALITÉ VIRTUELLE, LE FUTUR DES CLUBS ?

Outre les innovations tournées vers l’expérience client, certains clubs ont également choisi de mettre la réalité virtuelle au service des besoins de leurs équipes. Le club de l’AZ Alkmaar fut le pionnier en la matière lorsqu’il s’associa en 2014 avec la société Beyond Sport. Cette dernière a mis au point des techniques d’entrainement autour d’une technologie basée sur la réalité virtuelle. L’idée repose sur le fait de créer des scénarios de matchs auxquels l’équipe pourrait être confrontée en compétition et travailler sur les attitudes à adopter à partir de cela. Un moyen de mieux appréhender les différentes situations au cours d’un match.

 

Le club anglais de Stoke City s’est inspiré du même système pour l’entrainement de ses gardiens. En créant des situations totalement réalistes, la réalité virtuelle doit permettre à ces derniers d’améliorer leur réactivité et leurs réflexes. Mais les clubs ayant eu recours à cette technologie ont bien conscience qu’elle ne représente qu’un complément d’entrainement et non un moyen de remplacer le travail de l’entraineur. La réalité virtuelle nourrit la réflexion autour de certaines phases mais n’a pas vocation, pour le moment, à remplacer la dimension physique.

 

Que cela soit au niveau marketing ou sportif, la réalité virtuelle offre de nombreuses perspectives de développement aux clubs de football. Nul doute qu’une telle technologie sera de mieux en mieux apprivoisée par le secteur du ballon rond dans les années à venir.

A voir aussi

VRrOOm Wechat