Les cadres du marketing mondial sceptiques sur la VR

Category: 
Les cadres du marketing mondial sceptiques sur la VR
09 Janvier, 2017

Les cadres du marketing mondial reviennent sur l'édition 2017 du CES de Las Vegas (Consumer Electronics Show). 

Au cours de ces dernières années, le salon professionnel du CES est devenu un pèlerinage familial après les fêtes pour de nombreux commerçants du monde entier. Ils y voient là l'événement clé pour avoir un aperçu des derniers gadgets qui feront la mode de demain et des technologies qui pourrnt les aider à faire fructifier leur activité.

Cette année, des cadres des services marketing de très grandes sociétés telles que Coca-Cola, Unilever, Johnson & Johnson, Campbell Soup et PepsiCo Inc. se sont rendus à Las Vegas pour l'occasion.

Et ils y ont vu de tout : des voitures sans conducteur, des robots jouant aux échecs, jusqu'à des désodorisateurs connectés pour la maison.

Mais une technologie a semblé les intéresser plus particulièrement : les assistants vocaux virtuels. Et c'est Amazon Echo, basé sur l'assistant vocal Alexa, qui a fait le plus gros buzz. Dopé à l'intelligence artificielle, il permet aux clients de poser des questions, de contrôler les appareils domestiques intelligents et de commander leurs produits sur Amazon.

"Le marketing actuel vise beaucoup plus la fourniture d'une grande expérience ou d'un produit qui facilite la vie d'un consommateur. L'un des développements les plus intéressants pour notre entreprise, c'est l'assistant virtuel", a déclaré Kristin Lemkau, directrice du marketing chez J.P. MORGAN CHASE.

Vous pouvez déjà voir Alexa, Siri d'Apple ou Google Assistant "transformer la vie des gens de la même manière que les applications l'ont fait" a-t-elle ajouté.

Kieran Hannon, directeur du marketing de BELKIN INTERNATIONAL, s'est fait l'écho de ce sentiment, ajoutant qu'Alexa et Google Home peuvent "remplacer le besoin d'une intégration d'application" pour les marques. Les spécialistes du marketing, a-t-il ajouté, devraient s'assurer qu'ils incorporent ces technologies dans les expériences des utilisateurs.

Alors qu'il y avait beaucoup de battage médiatique autour de la réalité virtuelle au cours de l'événement, certains spécialistes du marketing ont eu du mal à déterminer si ce nouveau support, qui possède un potentiel certain pour offrir des expériences très engageantes, restera un gadget ou une stratégie marketing à long terme.

Est-ce que ce sera «comme la 3D, qui n'a pas du tout eu le succès auquel tout le monde s'attendait ?», a déclaré Britta Bomhard, directeur marketing de CHURCH & DWIGHT Co, fabricant des produits Arm & Hammer.

À ce jour, la réalité virtuelle a été utilisée plus comme un certaine catégorie de marketing marginale, et est encore largement considéré comme expérimentale.

A voir aussi

VRrOOm Wechat