Le porno VR: interdit en Chine!

Category: 
Le porno VR: interdit en Chine!
01 Juin, 2017
La Chine a une histoire compliquée avec la pornographie.
Ces contenus ne sont effectivement pas tolérés par les autorités chinoises et ces dernières ont vraisemblablement décidé de durcir le ton en arrêtant plusieurs personnes pour avoir diffusé des films pour adultes en réalité virtuelle.
L’industrie du X a beaucoup investi dans la réalité virtuelle durant ces dernières années et la plupart des grands acteurs du marché ont ainsi franchi le pas.
Cela vaut pour les studios de production, bien sûr, mais également pour les plateformes spécialisées comme Pornhub ou même YouPorn.
 
La Chine et le porno ne font pas bon ménage
La Chine, elle, a toujours eu une posture assez ferme en matière de contenus pornographiques.
Depuis la création de la République Populaire de Chine à la fin des années 40, toutes les personnes produisant, distribuant ou même acquérant des revues, livres ou vidéos à caractère pornographique sont potentiellement condamnables.
En 2005, les autorités ont d’ailleurs frappé un grand coup en condamnant le créateur du plus grand site porno chinois – Pornographic Summer – à une peine de prison à vie.
Les autres administrateurs du site ont pour leur part été condamnés à des peines variables comprises entre treize mois et dix ans.
Chen Hui, le créateur de ce site, n’avait qu’une vingtaine d’années au moment des fois et il s’était livré pendant plusieurs années au jeu du chat et de la souris en changeant régulièrement de nom de domaine pour brouiller les pistes.
Une stratégie que l’on retrouve également chez les administrateurs de sites pirates.
Toutefois, la police chinoise avait fini par remonter ses traces.
Depuis, bien sûr, les autorités ont mis un peu d’eau dans leur vin et elles sont un peu moins strictes sur les contrôles.
C’est en tout cas ce que beaucoup pensaient.
 
26 personnes ont été arrêtées
Comme indiqué un peu plus haut, les autorités chinoises ont procédé à de nouvelles arrestations.
La police a en effet placé une vingtaine de personnes sous les verrous, des personnes accusées d’avoir offert gratuitement du contenu pornographique en réalité virtuelle à des clients qui avaient acheté un casque compatible.
L’opération a eu lieu dans une ville située dans la province du Zhejiang, dans l’est du territoire chinois.
D’après les premières conclusions de l’enquête, les accusés auraient offert plusieurs vidéos coquines à des clients venant d’acheter des casques.
Plusieurs plateformes de commerce en ligne auraient en outre coopéré avec les enquêteurs en signalant aux autorités toutes les recherches associées à des films pornographiques en réalité virtuelle.
Les sanctions, elles, n’ont pas été évoquées.

A voir aussi

VRrOOm Wechat