L'AR au secours des voyageurs d’affaires

Category: 
L'AR au secours des voyageurs d’affaires
08 Février, 2019
L'application easyJet intègre la réalité augmentée

 

L’application mobile d’easyJet intègre désormais la réalité augmentée 3D pour scanner son bagage à main, et s’assurer de son éligibilité à bord. Ou comment rendre les restrictions bagages geek et ludiques...

 

Les mensurations idéales d’un bagage à main diffèrent d’une compagnie à l’autre, et les voyageurs d’affaires comme les touristes sont parfois confrontés à de mauvaises surprise au moment d’embarquer… Pour clarifier les choses – et même rendre la vérification ludique – easyJet s’est donc tournée vers la réalité augmentée. Intégrée à son application mobile, cette technologie permet désormais aux passagers de scanner simplement leur bagage à main avec l’appareil photo de leur smartphone. L’outil mesure ainsi les dimensions du bagage, et indique à l’utilisateur s’il sera bien accepté à bord.

 

Cette nouvelle fonctionnalité – qui s’appuie sur la technologie d’Apple baptisé « ARKit 2 » – est donc pour l’instant limitée aux utilisateurs du système d’exploitation iOS, plus précisément aux propriétaires d’appareils dont la date de sortie n’excède pas celle de l’iPhone 6S.

 

EasyJet n’est pas la première compagnie à s’essayer à la réalité augmentée pour la vérifications des dimensions du bagage. Ainsi, en septembre 2018, l’application KLM avait déjà intégré une telle fonctionnalité.

 

« Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles façons d’améliorer l’expérience que nous offrons aux voyageurs qui volent avec nous, et cette technologie en est le parfait exemple, explique François Bacchetta, directeur général d’easyJet pour la France. Adopter cette technologie rend la préparation du voyage simple et amusante. »

 

Cette nouvelle fonctionnalité n’est pas la première incursion d’easyJet dans le domaine des nouvelles technologies. En 2016 déjà, la compagnie avait misé sur un prototype de chaussure connectée : les « Sneakairs », présentées à l’occasion du « Barcelona Street Project, devaient permettre d’indiquer la bonne direction à prendre au travers de vibrations envoyées dans la chaussure…

A voir aussi

VRrOOm Wechat