L’AI et ses applications dans l’univers du livre

Category: 
L’AI et ses applications dans l’univers du livre
24 Novembre, 2017
Image : kurmyshov/iStock

 

Les Assises du livre numérique du Syndicat national de l’édition ont exploré la mise en œuvre de l’analyse de données massives et des outils sémantiques au service de l’innovation dans le livre.

 

« Imaginez un libraire se rappelant de tout ce que vous lui avez acheté comme livre, et de tout ce que vous lui avez dit que vous aimiez, et qui est en plus disponible 24 h sur 24 pour vous en recommandez d’autres, en fonction de ce qu’il sait : c’est ce que nous ambitionnons de faire », a expliqué Michael Tamblyn, P-DG de Kobo, en ouverture des Assises du livre numérique, organisées par le Syndicat national de l’édition, à Paris, le 23 novembre.

 

Le patron de cette librairie numérique, aujourd’hui filiale du groupe japonais Rakuten, implantée dans 23 pays, revendiquant plusieurs dizaines de millions de clients, a reconnu que les débuts de la recommandation (curation) de livres avaient été assez frustres et basiques, mais que la puissance de calcul et les outils de l’intelligence artificielles ouvraient des possibilités quasi infinies.

 

Il n’a pas éludé les risques de ces algorithmes de recommandation (homogénéisation et banalisation de l’offre), qui dépendent de l’usage qui en est fait, mais s’est montré confiant dans les vertus du marché, la concurrence étant selon lui la meilleure garante de la diversité de la diffusion.

 

Exemples concrets

Les chercheurs Jean-Gabriel Ganascia, professeur, spécialiste de l’intelligence artificielle à l’université Pierre et Marie Curie, et Gilles Dowek, directeur de recherche à l’Inria, ont évoqué les origines des développements actuels, les principes sur lesquels ils reposent, les besoins auxquels ils répondent (entre autres, aider au choix et à la décision, dans une société de sur-abondance), et d’éventuelles applications dans l’édition cette fois : analyse sémantique sur de gigantesques corpus du fonds numérisé de la BNF pour déterminer la pérennité de courants d’idées, ou, plus actuellement, des outils de tri préalable de la pile de manuscrits.

 

Des exemples concrets de mise en œuvre d’application ont également été présentés : prolongation du livre papier vers une lecture audio (Chaï), traitement du texte pour l’adapter à la lecture des dyslexiques (Movidys et Bayard), outil d’écriture de livre interactif (Adrénalivre) ou encore apprentissage scolaire individualisé (Domoscio).

A voir aussi

VRrOOm Wechat