La VR redonne le sourire aux personnes âgées

Category: 
La VR redonne le sourire aux personnes âgées
21 Novembre, 2018

Près de Saint-Brieuc, la start-up Live-Out développe depuis un an un projet ambitieux : lutter contre la dépression qui frappe les personnes âgées dans les maisons de retraite en faisant appel aux voyages en réalité virtuelle. Les premiers tests sont prometteurs.

 

« On souhaite casser la dépression qui touche 33 % des résidents des maisons de retraite », explique Vincent Gérard. À Trégueux, près de Saint-Brieuc, lui et ses deux associés planchent sur un projet ambitieux : Live-Out, une jeune société dont l’objectif est de « développer des solutions de divertissement et de loisir » à destination des personnes âgées. La première création de l’entreprise se nomme Escapad 360 : il s’agit d’un système qui permet de voyager à travers le monde en réalité virtuelle. Cette technologie existe déjà depuis plusieurs années, mais l’idée de Live-Out, c’est de permettre aux personnes âgées d’en profiter. « Nous faisons de l’innovation d’usage », argumente Vincent Gérard.

 

Dans plus de 90 % des cas, ça marche !

 

Rapidement, un premier prototype a vu le jour. Pour le tester, la start-up s’est tournée vers l’hôpital de Tréguier. « Au départ, c’est un soignant qui l’a essayé. Puis un patient. Cela faisait plusieurs mois qu’il n’avait pas décroché un mot. Quand il a enfilé le casque, il était heureux, il nous a raconté une anecdote en rapport avec ce qu’il avait ressenti », rapporte Vincent Gérard. Une première victoire loin d’être la dernière. Au fil des mois, les tests s’enchaînent en partenariat avec le laboratoire de psychologie cognitive de Rennes 2. « Plus de 70 personnes ont tenté l’expérience. Dans plus de 90 % des cas, ça marche, ça redonne le sourire », affirme l’entrepreneur.

 

Des voyages... et des souvenirs

Marcher sur les côtes bretonnes, s’émerveiller devant les paysages de l’île de La Réunion, découvrir la Suisse, arpenter les rues de Paris… Avec la réalité virtuelle, la start-up fait voyager des personnes âgées aux quatre coins du monde, mais surtout réveille des souvenirs. « Cela permet de créer un lien entre les soignants et les résidents. » Un service taillé sur mesure pour ceux à qui il est destiné. « À Tréguier, certains patients souhaitaient revivre le Pardon de la Saint-Yves », confie Vincent Gérard. « D’autres ont préféré faire un saut en parachute, ou ont simplement apprécié de retrouver l’impression de marcher. »

 

Les personnes âgées sont des expérimentateurs nés

 

Ces voyages virtuels, qui durent entre 2 et 8 minutes, permettraient « d’améliorer la qualité de vie des patients ». « Contrairement à ce que l’on croit, les personnes âgées ont baigné dans l’innovation. Ce sont des expérimentateurs nés », assure Vincent Gérard. Leur curiosité à l’égard des nouvelles technologies, en plus de l’expérience en elle-même, permettrait de tisser des liens au sein des maisons de retraite, et surtout, redonnerait le goût de vivre.

 

 

Lancé il y a moins d’un an, Live-Out a séduit de nombreux partenaires et son projet Escapad 360 « vit actuellement une dernière phase de développement ». La commercialisation du produit pourrait débuter début 2019. « Notre plus gros souci est de parvenir à toucher les établissements publics. C’est souvent là que se nichent les plus grosses tensions, et nous pensons que cet outil pourrait permettre de les apaiser », conclut Vincent Gérard.

A voir aussi

VRrOOm Wechat