La VR pour étudier les comportements

Category: 
La VR pour étudier les comportements
03 Novembre, 2016

Sur le campus universitaire de Caen, une salle immersive permet de mener des expérimentations, notamment médicales.
 
Sur les parois en verre de la salle plongée dans le noir apparaît un décor. Face à l'individu placé au centre et équipé de lunettes 3D surmontées de petites antennes, les rues de la ville défilent comme dans la réalité. Commande en main, il se dirige à sa guise. Il peut aussi monter et descendre, entrer dans les maisons et même traverser les murs. Effet saisissant garanti.
 
Depuis novembre 2015, sur près de 45 mètres carrés, la salle immersive de la Maison de la recherche en sciences humaines (MRSH) de l'université de Caen Normandie est désormais la plus grande de France parmi les campus universitaires.
 
« Nous utilisons les techniques de réalité virtuelle dans le cadre des observations et expérimentations mettant en relation des sujets humains avec un environnement virtuel », explique Philippe Fleury, directeur du Centre interdisciplinaire de réalité virtuelle (Cireve). Déjà en stock, la restitution virtuelle de la Rome antique, conduite à Caen par les équipes du professeur Fleury et réalisée à 80 %, permet des déplacements dans la ville avec une très grande précision.
 
Les champs d'action du nouvel équipement sont vastes. Dans le domaine de la santé, il sera possible de simuler la conduite automobile, étudier les gestes opératoires des chirurgiens ou l'équilibre et l'orientation des personnes âgées ainsi que les troubles neuropsychologiques. A disposition, un tapis monté sur vérins simule les irrégularités d'un chemin.
 
Projection en relief
 
D'ici peu, la salle devrait recevoir l'habilitation médicale pour pouvoir mener les expérimentations souhaitées par les universitaires. Des entreprises ont également déposé des demandes.
 
D'un montant de 3,2 millions d'euros, le bâtiment de 600 mètres carrés est vaste. Outre la salle immersive et le local des calculateurs, il comprend une salle d'analyse et un amphithéâtre de 150 places, bientôt doté d'un système de projection en relief. De là, il est déjà possible de suivre les travaux de recherche menés dans la salle voisine.

A voir aussi

VRrOOm Wechat