La VR met-elle en danger la sécurité en cabine ?

Category: 
La VR met-elle en danger la sécurité en cabine ?
07 Septembre, 2018
Des employés de KLM ont participé à une série de tests en simulateur. I Crédit photo NLR

 

La compagnie KLM et le centre néerlandais de l'aéronautique révèlent les risques liés à l'utilisation de casques de réalité virtuelle à bord.

 

La réalité virtuelle fait partie des nouvelles technologies les plus prometteuses pour l'avenir du tourisme et nombre de patrons du tourisme ont, par exemple, clairement souligné son intérêt lors de la première édition du Start-up Game organisé par Tour Hebdo. Pourtant, une étude pourrait bien compromettre le développement de la réalité virtuelle à bord des avions.

 

Jusqu'à la fin septembre, la compagnie aérienne KLM et le centre néerlandais de l'aéronautique (NLR) mènent une batterie de tests pour étudier le comportement des passagers utilisant un casque de réalité virtuelle à bord et l'impact sur la sécurité, le confort et le service à bord.

 

Et les premiers résultats sont inquiétants : le NLR affirme sans détour que le fait que les passagers soient happés dans un univers virtuel peut représenter un danger pour la sécurité des vols. "Alors même que la réalité virtuelle apporte de la valeur ajoutée pour les passagers, cela affecte la communication avec l'équipage", relève le NLR.

 

Des passagers qui oublient tout ce qui se passe autour d’eux

Concrètement, les chercheurs ont mis à contribution un équipage et 40 employés de KLM au cours de plusieurs séances dans un simulateur de vol à l'aéroport de Schiphol. Plusieurs scénarios ont été mis en place, du vol sans histoire à des situations d'urgence extrême.

 

Dans le cas d'un vol paisible, le test montre que les hôtesses et stewards devaient redoubler d'efforts pour s'adresser aux passagers portant un casque de réalité virtuelle car ceux-ci ne les entendaient pas, contrairement au groupe de passagers témoins qui avaient uniquement accès à leur smartphone.

 

Pire, lors d'une simulation de décompression rapide de la cabine, plusieurs utilisateurs de casque de réalité virtuelle sont restés absorbés par leur programme et ne se sont pas rendus compte de ce qui se passait autour d'eux, malgré les mouvements du simulateur, les alertes sonores, les flashs lumineux et les appels de l'équipage. Evidemment, ces passagers ne voyaient pas non plus le masque à oxygène tout juste tombé devant eux… 

 

Cette étude va-t-elle arrêter net l'accès à la réalité virtuelle à bord des avions ? Pour le NLR, tout dépend de la réaction des constructeurs. "Lors du développement d'application de réalité virtuelle, il est important de prendre en compte ces limites, en gardant en tête que si les casques de réalité virtuelle peuvent apporter une meilleure expérience de vol, cela ne doit pas se faire au détriment de la sécurité et de la communication avec l'équipage", écrivent les chercheurs. La balle est désormais dans le camp des ingénieurs ! 

A voir aussi

VRrOOm Wechat