La VR fait partie des projets d'innovation de Visa

Category: 
La VR fait partie des projets d'innovation de Visa
27 Février, 2017
Le réseau ouvre un centre d'innovation à Londres.
Partenaires et clients européens y créeront des expériences de paiement.
Les grandes baies vitrées du nouveau centre d'innovation de Visa, qui a ouvert ses portes mardi dans le quartier de Paddington Basin dans le centre ouest de Londres, résument le projet du réseau de paiement international. 
« Nous ouvrons nos portes : cet espace de 1.000 mètres carrés va permettre de développer de nouvelles formes de collaboration avec nos clients et partenaires européens pour développer la prochaine génération de solutions de paiement », détaille Mark Antipof, responsable de l'engagement client chez Visa.
Des univers d'innovation
Le groupe a identifié une grosse poignée de thèmes sur lesquels phosphorer avec les membres de son écosystème : la sécurité et l'authentification, la transformation des terminaux de paiement, la banque de demain, l'Internet des objets, le commerce 3.0 et l'exploitation des données.
Des espaces de démonstration, visibles de l'extérieur du bâtiment, donnent un avant-goût de ces différents univers d'innovation et inspirent les visiteurs.
Ils peuvent ainsi découvrir en grimpant dans une Bentley les possibilités offertes par la voiture connectée en y commandant leur menu pour être livrés chez eux en fonction de la circulation.
Un casque de réalité virtuelle permet de tester la sélection de son siège dans les gradins d'un stade.
Le visiteur peut aussi tester l'achat de billets par authentification biométrique ou avec une bague connectée qu'il approche du terminal de paiement sans contact.
Comme cela se fait déjà dans les autres centres de San Francisco, Miami ou encore Singapour, les clients plus avertis pourront travailler avec des développeurs et experts de Visa sur des périodes de trois à cinq jours pour résoudre des problématiques concrètes et aboutir à des prototypes.
Au sein de « war rooms », « l'idée est d'avoir une approche de "design thinking" en partant toujours du parcours des clients de nos partenaires pour identifier les différents points de friction et le moyen de les éliminer », explique Bill Gajda, vice-président senior, en charge de l'innovation et des partenariats stratégiques chez Visa. Le groupe ouvre en parallèle sa plate-forme Visa Developer aux développeurs travaillant chez les commerçants, les entreprises technologiques et leurs jeunes pousses partenaires.
Il a en effet découpé son système en 350 microservices, sortes de briques de Lego technologiques sur la base desquelles ces acteurs peuvent développer de nouveaux services.
Visa espère accueillir 400 clients en 2017 dans son nouveau centre, gratuitement. Selon Jim McCarthy, vice-président exécutif de Visa, en charge de l'innovation et des partenariats, « l'objectif est avant tout de faire reculer l'utilisation du cash .
Les nouveaux services qui émergeront vont naturellement développer notre marché et nos revenus ».

A voir aussi

VRrOOm Wechat