La VR fait le buzz dans l'industrie du porno

Category: 
La VR fait le buzz dans l'industrie du porno
23 Décembre, 2017

Le VR Porn, ou porno VR, est le plus gros buzz de l’industrie de la pornographie depuis l’essor des vidéos de « MILF » (femmes matures), selon les gérants du site Naughty America. Mais cette industrie naissante peut-elle vraiment perdurer sur le long terme ?

 

C’est en 2014 qu’est apparu le tout premier film pornographique en réalité virtuelle avec Ella Darling. Cette première vidéo de porno VR marquait le début d’une nouvelle ère pour la pornographie. En 2017, le Porno VR rencontre un succès fulgurant. Chaque jour, les quelques 2600 vidéos de VR porn proposées par Pornhub sont visionnées près de 500 000 fois. En somme, la pornographie constitue un rite de passage obligatoire pour les nouveaux utilisateurs de casques VR. La pornographie est le principal moteur de l’industrie de la réalité virtuelle, à égalité avec le jeu vidéo.

 

Certains se contentent d’un essai, d’autres tombent rapidement accro et décident de passer en revue tous les sites porno VR. Ainsi, selon Ian Paul, CIO de Naughty America, le « porno VR est la plus grosse niche de l’industrie du porno depuis les MILF ». Et cette niche est en feu, au point qu’elle pourrait rapidement conquérir le grand public, voir même dominer l’industrie tout entière. Même si le nombre de vidéos disponibles est encore infime par rapport au porno traditionnel, le secteur évolue à une vitesse ahurissante.

 

VR Porn : phénomène de mode ou vraie révolution ?

Le succès du porno VR est principalement lié à l’immersion qu’il propose, à l’interactivité et à la hype générée par le bouche-à-oreille. Cette nouvelle façon d’expérimenter la pornographie attise la curiosité. Toutefois, au-delà de l’effet de mode, il convient de se demander si le porno VR est un marché porteur ou un phénomène voué à tomber dans l’oubli.

 

Il est vrai que l’expérience peut être décevante, en fonction des attentes. La plupart des vidéos proposées pêchent encore par un manque de réalisme, ou par des problèmes de proportions. De même, le manque de standardisation dans l’industrie de la réalité virtuelle pose un problème. Il est difficile de créer des vidéos compatibles avec tous les casques VR, et les coûts de production sont élevés. Les accessoires de porno VR comme le Kiiroo ou le Lush prennent trop à inonder le marché.

 

Or, ces accessoires apportent une dimension tactile et haptique au porno VR, ce qui décuple la sensation d’immersion et peut même être considérée comme indispensable pour réellement profiter de l’expérience. Selon Mike Hartman, de VRSmash, si la sensation de toucher pouvait être ajoutée à la réalité virtuelle, cette technologie serait adoptée beaucoup plus rapidement par le grand public. Par exemple, les couples pourraient entretenir des relations longue distance tout en préservant une connexion physique.

 

En conclusion, on peut donc dire que l’avenir de l’industrie du porno VR dépendra principalement de la tournure que prend l’industrie de la VR dans son ensemble. Certes, la pornographie peut faire office de moteur en vue d’une démocratisation, mais ce sont les innovations technologiques qui permettront de rendre le porno VR suffisamment attrayant pour séduire les foules.

A voir aussi

VRrOOm Wechat