La VR et ses usages : il n’y a pas que le gaming

Category: 
La VR et ses usages : il n’y a pas que le gaming
02 Août, 2018

Si la réalité virtuelle a rencontré un succès considérable auprès des gamers, elle n’en demeure pas moins utilisée dans de nombreux autres domaines. De la médecine au marketing en passant par le tourisme ou le journalisme, la VR s’est discrètement invitée dans des branches professionnelles insoupçonnées. Pour se rendre compte que le secteur B2B s’est lui aussi emparé de cette technologie immersive.

 

Le potentiel de la réalité virtuelle n’a que très rarement été remis en cause. En revanche, il aurait été difficile d’imaginer il y a vingt ans de cela la pléthore d’usages qui en découle. Au fur et à mesure que la technologie s’affinait et que les premiers casques VR pointaient le bout de leur nez, un secteur en particulier s’est véritablement démarqué des autres : celui du Gaming, de toute évidence. Mais en parallèle, de nombreux corps de métiers se sont eux aussi penchés sur le sujet pour soutirer tous les avantages de cette technologie naissante. Et ainsi créer des nouveaux cas d’usage qui font de la réalité virtuelle bien plus qu’une simple tendance éphémère.

 

En VR, tu soigneras

Guérir des maladies grâce à la réalité virtuelle pourrait en laisser certains perplexe. Et pourtant, nombreuses sont les expérimentations à succès à avoir fait leurs preuves. En France, le psychiatre Eric Malbos, spécialiste des thérapies par exposition à la réalité virtuelle, expérimente ce nouvel outil médical depuis plusieurs années déjà. L’idée : soigner des phobies (agoraphobie, claustrophobie) à travers une série de séances immersives. Pour un taux de réussite atteignant les 80 %

Aux États-Unis, la réalité virtuelle s’impose également comme une solution durable contre le trouble de stress post-traumatique, véritable fléau au Pays de l’Oncle Sam. Environ 30 % des hommes et femmes ayant vécu des conflits armés en souffrent, estime un rapport du National Center for PTSD. Le département de la Défense a donc lancé une initiative (Bravemind) en replongeant virtuellement les vétérans dans une zone de guerre personnalisée et préalablement créée. Une technique appréciée et efficace, puisque 70 % des patients auraient choisi la VR comme traitement s’ils avaient eu le choix.

 

En VR, tu échangeras

Rassembler et unir une communauté grâce à la réalité virtuelle : c’est un peu le pari que se sont lancées des entreprises comme vTime, Facebook ou encore Microsoft. La première a lancé une application du même nom, alors que la firme de Menlo Park tente de s’accaparer le monopole grâce à ses deux chouchous que sont les Oculus Rooms et les Facebook Spaces. Le géant de l’informatique s’est quant à lui lancé dans le grand bain du Social VR en rachetant la plateforme Altspace VR, en proie à de sérieux difficultés financières il y a un an.

D’autres espaces de ce genre pourraient être cités, à l’image de SinespacePlex VR ou encore Rec Room. Le fait est que l’ensemble de ces acteurs sus-cités cherchent à dupliquer les réseaux sociaux d’aujourd’hui en une version immersive : échange et partage sont en effet les maîtres mots. Aujourd’hui, les utilisateurs peuvent par exemple visionner des photos et vidéos 360 en groupe, ou tout simplement regarder des films. Des minis-jeux ont aussi vu le jour après diverses mises à jour. En soit, l’Oasis (Ready Player One) n’est pas pour demain.

 

En VR, tu voyageras

Ne poussons pas le bouchon trop loin : partir en vacances en réalité virtuelle ne remplacera jamais un voyage authentique et singulier. En revanche, la VR pourrait vous donner une idée claire et précise du road trip dans lequel vous voulez investir. A titre d’exemple, le célèbre comparateur de prix Kayak a développé et publié une application immersive (Kayak VR) avec laquelle l’utilisateur est libre de visiter plusieurs villes du monde (Venise et Kathmandu). Un bon moyen de vous donner l’eau à la bouche ou de confirmer vos doutes en cas d’hésitation.

Dans une moindre mesure, la compagnie aérienne Emirates donne l’opportunité à ses clients de visiter virtuellement l’A380 dans lequel ils voyageront. Au programme : classe économie, business et première classe. L’utilisateur est aussi capable de s’asseoir sur l’un des sièges de chaque classe ou encore allumer et éteindre la lumière. Bref, un moyen comme un autre de rassurer ses usagers tout en leur offrant une expérience inédite et ludique.

 

En VR, tu te formeras

C’est devenu l’un des usages courants dans le secteur B2B : le formation en réalité virtuelle. L’entreprise américaine spécialisée dans la grande distribution Walmart en est l’exemple parfait. Il y a un an, la société lançait un vaste programme visant à équiper 200 Walmart Academy (centre de formation) de casques VR. L’objectif étant de préparer ses salariés aux différents scénarios professionnels auxquels ils pourraient être confrontés : service à la clientèle, gestion ou événement.

UPS, l’un des leaders mondiaux de la livraison, a lui aussi jeté son dévolu sur les technologies immersives dans le cadre d’une formation inédite : sensibiliser ses chauffeurs fraîchement recrutés aux différents dangers de la route, le tout grâce à un simulateur de conduite. Les résultats sont généralement probants, incitant les sociétés à poursuivre dans cette voie.

 

En VR, tu vendras

Et si la réalité virtuelle boostait les ventes des entreprises ? C’est ce que croient fermement plusieurs compagnies françaises et étrangères, tels que Décathlon ou Lowe’s. L’année dernière, le groupe français avait par exemple installé des dispositifs VR dans 14 de ses magasins. Le concept : visiter l’un des 14 modèles de tentes Quechua scannés au préalable puis disposés dans trois environnements extérieurs virtuels (désert, montagne et forêt). L’objectif ici est de projeter le client dans ce qui pourrait être son futur bien et le rassurer dans son choix final, tout en créant un nouveau type d’expérience utilisateur.

Plus récemment, le spécialiste du matériel de construction et de jardinage cité précédemment a vu les choses en grand en reproduisant une cisaille à haie à l’aide de Vive Trackers. Muni de gants haptiques et d’un casque vissé sur sa tête, l’utilisateur a l’opportunité de tester en « grandeur nature » des outils autrefois interdits aux clients par mesure de sécurité. Avec comme unique et seul but : améliorer les ventes grâce à une meilleure expérience client.

 

En VR, tu raconteras

CNN, BBC, New York Times, Arte : autant de grands médias qui se sont lancées dans la course au journalisme en réalité virtuelle. Et chacun à sa manière : les deux premiers ont respectivement créée une application dédiée, CNNVR et BBC Taster VR, sur lesquels on retrouve des reportages immersifs. Le New York Times s’illustre quant à lui avec de nombreuses vidéos 360 publiées sur sa page YouTube (plus de 350 vidéos), lorsqu’Arte sélectionne avec soin des projets publiés sur sa page Arte360. C’est ici une nouvelle forme du journalisme qui fait son apparition, où les plans ne sont désormais plus sélectionnés au cas par cas, car capturés en 360° avec une caméra dédiée. À voir si ce type de format perdurera sur le temps.

A voir aussi

VRrOOm Wechat