La VR au programme des écoles d'ingénieurs

Category: 
La VR au programme des écoles d'ingénieurs
12 Mars, 2018
En une seule semaine, les étudiants, encadrés par leurs professeurs, ont créé de petits films en réalité virtuelle.

 

En une seule semaine, les apprentis ingénieurs de l'Esiab ont réalisé des films en réalité virtuelle. Les entreprises font de plus en appel à cette technologie.

 

« C'était une nouvelle expérience pour moi, explique Antoine, 23 ans, apprenti ingénieur à l'Esiab (École supérieure d'ingénieurs en agroalimentaire de Bretagne atlantique) à Plouzané (Finistère). Durant une seule semaine, 26 étudiants de 3e année ont réalisé quatre courts-métrages de réalité virtuelle. Nous avons notamment créé un Escape Room, un jeu vidéo en réalité virtuelle dans lequel il s'agit de réussir à sortir d'un lieu clos tout en affrontant des forces hostiles. »

 

Un marché émergent

Mais les étudiants ont aussi réalisé un film de présentation de l'entreprise Traou mad, ainsi qu'une présentation de leur école. Une fois le casque posé sur la tête, l'effet est saisissant. On s'y croirait...

 

« C'était quand même très intensif. Les étudiants ont été créatifs. Ils ont bien joué le jeu, souligne Denis Le Berre, responsable de la formation de ces futurs ingénieurs. Il s'agissait de les faire monter en compétences. Un certificat leur sera transmis attestant de cette expérience formative. »

 

Créateur en 2017 de l'entreprise Creative Pepper, Florian Pannetier a apporté son savoir-faire. Il explique : « La technologie de la réalité virtuelle s'est démocratisée. C'est aujourd'hui un marché émergent. » Certes, s'il l'avait connue, cette réalité virtuelle aurait fortement interpellé Jean Baudrillard, le sociologue du « simulacre ». Mais, en 2018, dans une logique 4.0, de plus en plus d'entreprises y font appel afin de préparer leurs investissements, leurs commandes ou leurs formations professionnelles. Éric Rulliat, professeur de cinéma au lycée Sainte-Thérèse, renchérit : « Il me semble que ce projet autour de la réalité virtuelle dans une formation universitaire est le tout premier. C'est appelé à se développer. »

 

Un défi

Durant ce « hackathon » (formation courte et intensive sur le numérique), les étudiants ont dû imaginer des scénarios arborescents, tourner des images avec une caméra à 360°, utiliser des logiciels, etc.

 

Parfois, il y a eu des moments difficiles à traverser, mais l'expérience a été riche. Denis Le Berre ajoute : « Le fait de se lancer dans ce type de projet, basé sur un temps court, est une manière d'apprendre qui fonctionne bien. »

 

À la fin de cette année universitaire, les jeunes vont décrocher leur diplôme d'ingénieur. Apprentis déjà depuis 3 ans, certains seront embauchés par leur entreprise formatrice. Ils seront forcément confrontés à la réalité virtuelle dans leur carrière professionnelle.

A voir aussi

VRrOOm Wechat