La VR apaiserait la douleur fantôme

Category: 
La VR apaiserait la douleur fantôme
03 Octobre, 2016

Le douleur fantôme est une sensation étrange que ressentent les amputés. Cette douleur fantôme est une plus une sensation qu’une véritable souffrance physique, la plupart du temps. Elle prend donc la forme d’une sensation qui resterait du membre perdu. Comme si une personne ayant perdu un bras pouvait encore ressentir ses doigts bouger. Malheureusement, si dans la plupart des cas ce n’est qu’une sensation, dans d’autres c’est une vraie souffrance. Mais la réalité virtuelle pourrait apporter une nouvelle solution à ce mal. Un traitement aux résultats déjà prometteurs.
 
C’est une chercheuse du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale, Catherine Mercier, qui utilise aujourd’hui ce processus pour traiter les douleurs chroniques liées à la douleur fantôme. Elle a développé une technique avec ses patients et la réalité virtuelle afin de soulager les peines.

Ainsi, les patients portent un casque de réalité virtuelle et ont l’impression de voir ce membre qu’ils ont perdu. Cela aiderait beaucoup les patients à soulager leur peine. En effet, Catherine Mercier pense que les problèmes liés à la douleur fantôme ne viennent pas de l’amputation elle-même. Ces douleurs viendraient plus d’une mauvaise réorganisation du cerveau après la perte du membre.

« Je vais utiliser le bras intact pour créer mon image virtuelle du bras atteint dans le miroir. Ainsi, si je fais des mouvements avec mon bras gauche en regardant dans le miroir, je vois l’image et ça créé l’impression que mon droit fait le même mouvement. La réalité virtuelle nous permet de montrer un mouvement là où la personne n’est pas nécessairement capable de faire un mouvement, ou de montrer un mouvement plus rapide ou plus grand que ce que la personne serait capable de faire réellement, explique Catherine Mercier »

Une douleur fantôme soulagée
Ainsi la technique est assez unique. Un patient traite ses douleurs via une lunette à prisme avec miroir. Cela lui permet de regarder son bras droit bouger en croyant voir son bras gauche qui lui est amputé. Cette façon étonnante de soigner les douleurs traite plus le cerveau que le corps lui même, comme un médicament de base le ferait.

Un patient raconte :

« Mon cerveau, après avoir vu ma main gauche une vingtaine de minutes, disait « elle va bien la main ». Ça a enlevé complètement la douleur, ça a enlevé la sensation de la main fantôme. »

Il apparaît donc évidant que la médication n’est peut être pas la solution la plus louable pour aider ces personnes. Un traitement via la réalité virtuelle, qui soigne et aide le cerveau à se sentir mieux est un soin bien plus sain.
Ainsi donc les résultats de Catherine Mercier ont dépassé toutes ses attentes et il semble clair que ce nouveau traitement va commencer à être de plus en plus utiliser.

A voir aussi

VRrOOm Wechat