La réalité virtuelle au chevet des paraplégiques

Category: 
La réalité virtuelle au chevet des paraplégiques
29 Juillet, 2018
Une femme utilise un casque de réalité virtuelle. Getty Images

     

    Le domaine du jeu vidéo n’est pas le seul à bénéficier des avancées technologies de la « réalité virtuelle », celui de la santé en profite également. Les dispositifs de la 3D immersive en milieu hospitalier permettent aujourd’hui aux personnes toxicomanes de surpasser leurs dépendances ou aux patients dans les blocs opératoires de se passer d’une anesthésie générale.

     

    Cette utilisation de la réalité virtuelle à des fins thérapeutiques consiste principalement à manipuler votre esprit et influencer votre cerveau sur la manière dont il perçoit votre corps. Un pouvoir de l’illusion, que les chercheurs de l’école polytechnique de Lausanne en suisse ont expérimenté pour traiter le syndrome du membre fantôme qui affecte bon nombre de paraplégiques.

     

    Créer une illusion pour réduire la douleur

    Les paralysés des membres inférieurs éprouvent de manière chronique des douleurs aiguës dans leurs jambes qui ne se sont pourtant plus connectées à la moelle épinière. Les chercheurs suisses ont voulu démontré que cette souffrance, qui est, par ailleurs, réelle et parfaitement discernable par scanner cérébral, pouvait être réduite en créant une illusion corporelle au moyen d’images générées par ordinateur superposant le virtuel et le réel.

     

    Leur dispositif expérimental comprend une paire de jambes de mannequin, une caméra, des lunettes immersives et deux bâtons. Les jambes du mannequin sont filmées par une caméra. Ces images, qui sont transmises en temps réel aux lunettes de réalité virtuelle portées par le patient paraplégique, lui permettent de percevoir les membres fictifs comme étant les siens.

     

    Pour une utilisation à domicile

    En utilisant les deux bâtons, les chercheurs ont tapoté le dos d’un paralytique volontaire et simultanément les jambes de mannequin. « Le stimulus visuel a fini par l’emporter sur le stimulus tactile », indiquent les scientifiques en ajoutant « les cerveaux de nos sujets volontaires ont vécu l’illusion que ce tapotement provenait réellement de ses jambes paralysées ».

     

    Un dispositif de réalité virtuelle à des fins thérapeutiques qui serait capable de simuler une sensation de toucher, y compris sur les membres artificiels des amputés, précisent les chercheurs. Ils espèrent bientôt développer une version plus portative de leur procédé, pour que des individus souffrant d’une lésion de la moelle épinière, ou atteints de douleurs fantômes et chroniques, puissent l’employer directement à leur domicile.

    A voir aussi

    VRrOOm Wechat