La neuroscience dessine l’avenir de la VR

Category: 
La neuroscience dessine l’avenir de la VR
25 Septembre, 2017

Pour Noah Falstein, le futur de la réalité virtuelle dépend non seulement de la compréhension de la technologie et du marché mais également des fondements du cerveau humain.

 

À son sens, les neurosciences sont ce qui va permettre d’orienter la VR et l’AR en direction du succès.

 

Noah Falstein est un vrai vétéran du développement de jeux, qui a travaillé dans des entreprises comme Williams Electronics et LucasArts ou plus récemment comme game designer en chef à Google. Il dirige maintenant sa propre compagnie, The Inspiracy.

 

Lors de sa présentation au VRDC Fall 2017 à San Francisco, il est revenu brièvement sur la quête ancestrale de l’aitre humain de partager des images. Des peintures murales à la réalité virtuelle, dit-il, les humains ont toujours essayé de représenter des images permettant d’exprimer leurs émotions et de les transmettre. 

 

Cette approche de la technologie repose sur le désir de comprendre comment le cerveau lui-même fonctionne et comment il a évolué.

Le mouvement 

À propos des nausées ressenties par les utilisateurs de la VR, Noah Falstein pense pouvoir les rduire. La nausée ne naît pas de nulle part, elle est une réaction à certaines caractéristiques qu’il est possible de contrôler a t-il déclaré. Minimiser l’accélération dans l’expérience VR, ne pas être obligé de bouger trop vite, éliminer la vision périphérique pendant une accélération…

 

Des méthodes simples qui ne constituent pourtant pas une solution.

 

L’émotion

Noah Falstein a tout d’abord expliqué ce qui réagissait dans le cerveau humain lorsqu’on avait peur. 

 

C’est l’amygdale qui crée ces sentiments de peur, de rage mais également d’autres sentiments comme celui d’intimité.

 

La réalité virtuelle qui mobilise tous les sens de l’utilisateur semble être une opportunité pour susciter ces émotions. 

 

Au-delà de l’émotion

Noah Falstein a pointé du doigt les expériences VR de médecine, y voyant un nouveau marché avec énormément d’opportunités et la possibilité pour la VR d’être un moyen de traiter les phobies, les attaques, réduire la douleur…

 

« C’est une technologie vraiment excitante et le futur est dans vos mains » a t-il conclu. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat