Intégration de la VR au pôle AFPA de Balma

Category: 
Intégration de la VR au pôle AFPA de Balma
02 Mai, 2018
Photo Afpa DR.

 

Inauguré en 2009, le centre Afpa de Balma se distingue à de nombreux titres des autres sites de l’Agence de formation pour adultes, devenu propriétaire de ses « murs » depuis qu’elle est devenue établissement public, début 2017. Moderne, le centre réalise un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros, contre 3 à 3,5 millions en moyenne pour les onze autres sites de la région Occitanie. « Cela représente 850.000 heures de formation dispensées auprès de 1750 personnes, dont 650 salariées », précise Alain Mahé, le directeur régional de l’Afpa.

 

« Le taux moyen de réussite aux examens, diplômes, titres et autres Certificats de qualification professionnelle, est de 86%, et celui du retour à l’emploi est de 72%, avec des résultats bien supérieurs encore lorsqu’il s’agit de formations conduisant à l’aéronautique ou au numérique. » Deux des spécialités du centre, avec le travail des métaux et les fonctions tertiaires : secrétariat, gestion, comptabilité, commerce…

 

Un centre très stratégique

Balma fait également partie des vingt centres « stratégiques » nationaux de l’Afpa (trois d’entre eux sont situés en Occitanie). « Cela signifie qu’il s’agit d’un pôle d’excellence et d’innovations pour l’aéronautique, un laboratoire d’expérimentations au profit des autres sites qui préparent également au secteur », indique Alain Mahé. L’innovation est un enjeu majeur pour l’Agence, et donc pour le futur directeur du site, Christophe Schuller.

 

Une mission « dans les cordes » de l’actuel directeur de l’Afpa Drôme-Ardèche, puisqu’il a occupé, entre autres fonctions, celle de directeur de l’ingénierie et de l’innovation à la direction régionale de l’Afpa Rhône-Alpes. Diplômé de l’Insa Toulouse, il entend ainsi « intégrer davantage la dimension objets connectés ou réalité virtuelle dans la formation à certains métiers, mais aussi favoriser l’apprentissage en mode projet, en mobilisant par exemple les stagiaires de différentes formations sur la réalisation de projets d’entreprises virtuelles ».

 

Des innovations au service d’un autre enjeu, « d’égale importance », insiste Alain Mahé. « La qualité ! Nous devons viser et tendre à faire toujours mieux pour les stagiaires bien sûr, mais aussi les financeurs, publics et privés. De par ses résultats, le centre de Balma démontre déjà qu’il répond aux besoins en qualification des entreprises de la région toulousaine.

 

Les derniers résultats de l’enquête Besoins en main-d’œuvre de Pôle emploi Occitanie font par ailleurs état d’une forte demande des secteurs sur lesquels nous sommes positionnés. Sur des métiers en tension, qualifiés, bien payés, et offrant de bien meilleures conditions de travail qu’auparavant. » Christophe Schuller prendra son poste le 1er juin prochain. Il succèdera à Eric Davaille. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat