Hollywood veut vous faire tomber amoureux par la VR

Category: 
Hollywood veut vous faire tomber amoureux par la VR
20 Septembre, 2017

 

Le nouveau projet de réalité virtuelle de Kevin Cornish, appelé Fall In Love VR, sort aujourd’hui pour l’Oculus Rift.

 

Il s’appuie sur une étude, révélée en 2015 par le New York Times « 36 questions qui mènent à l’amour » basée sur le travail d’un psychologue, Arthur Aron. L’idée de cette étude est celle-ci : pour poser ou répondre aux 36 questions, les participants doivent se mettre dans un état de vulnérabilité tel qu’il permet la naissance immédiate d’une intimité. 

 

Fall In Love VR reprend ce concept mais face à un avatar. Il faut lui poser les questions contenues dans le test pour espérer une réponse. Quand la question lui convient, l’avatar répond avec un air adorable et vulnérable. Sinon, il se contente de regarder dans le vide. 

 

L’expérience utilise un langage du corps très évolué et extrêmement proche de celui d’un être humain afin de permettre la naissance d’une intimité dans la conversation. Kevin Cornish déclare avoir eu l’idée alors qu’il travaillait sur un film en VR avec Taylor Swift « À un moment, elle a regardé la caméra et on avait l’impression qu’elle nous regardait directement et qu’elle s’adressait à nous. Et c’est une connexion qui n’est possible qu’en VR ».

 

En bref, l’idée derrière Fall In Love VR est de donner aux utilisateurs l’occasion d’avoir une conversation où la joie vient justement de ce simple fait de discuter. 

Loading Video...

Une conversation à sens unique

 

Lorsque vous vous asseyez pour la première fois en face de votre potentiel crush, vous pouvez choisir entre deux femmes et trois hommes, il ou elle vous demande si vous voulez entamer la discussion.

 

Même si cela vous donne l’impression que la conversation va être à double sens, c’est faux. L’expérience toute entière est construite sur vous posant des questions à l’avatar et lui répondant à celles-ci. Au tout début de la production, l’idée des avatars posant des questions a été étudiée mais les expériences ont prouvé que cette action mettait les gens mal à l’aise, brisant toute l’intimité recherchée. 

 

Pour Kevin Cornish, le but était de construire un chatbot de haute qualité et possédant une vraie personnalité :

 

« Tant de la personnalité est basée sur le visage. C’est cette idée de combiner le langage naturel avec un contact chaleureux qui nous a amené à présenter un visage humain. »

 

Pour lui, l’expérience est un succès puisqu’il a observé un grand nombre de gens tester sa création et leurs réactions, sourire nerveusement, chercher le regard de l’avatar…sont similaires à celles qu’ils auraient pu avoir face à une vraie personne lors d’une conversation du même type.

 

En plus de ces réactions instinctives, les déclarations des individus juste après l’expérience sont tout aussi intéressantes. « Nous entendons « ma femme serait jalouse de ça » ou « mon petit ami n’aimerait pas » » prouvant le degré de réalisme ressenti.

 

Kevin Cornish dit voir Fall In Love VR comme une étape avant de plus grands projets, utilisant encore davantage les capacités de la réalité virtuelle à mettre les utilisateurs face à face avec des avatars réalistes. 

 

Parmi ces projets, l’idée de filmer des célébrités dans des situations de conversations banales afin de leur donner un moyen plus naturel d’interagir avec leurs fans. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat