Genève aura aussi son lieu dédié à la Réalité Virtuelle

Category: 
Genève aura aussi son lieu dédié à la Réalité Virtuelle
11 Janvier, 2017

Un centre des arts numériques ouvrira fin 2017 aux Pâquis. Ses buts: créer et diffuser de nouvelles technologies audiovisuelles, notamment.

Notre priorité, c'est créer l'audiovisuel de demain, explique Alexandre Iordachescu, président de la Fondation pour la création numérique. Nous voulons être à la pointe des nouvelles technologies en matière de réalité virtuelle, de réalité augmentée ou d'intelligence artificielle.» La fondation nouvellement créée a annoncé ce mardi la naissance en novembre prochain de D.I.X., un centre des arts numériques niché au coeur des Pâquis.

Une «maison» où trouver l'inspiration

Appuyé par la Ville, mais aussi par la conférence LIFT, active au niveau mondial dans les innovations technologiques, le Festival Tous Ecrans, la HEAD (Haute école d'art et de design) de Genève ou encore le CERN, le projet entend fournir à des artistes des ateliers de création et de recherche. Les lieux accueilleront aussi des expositions, ainsi qu'une des premières salles de cinéma en Suisse réservée à la réalité virtuelle.

«Genève et l'arc lémanique comptent déjà de nombreux acteurs actifs dans l'univers du numérique, note le conseiller administratif Sami Kanaan, chargé de la culture. Mais il manquait un endroit qui les rassemble, qui permette des synergies, des collaborations.» Pour Alexandre Iordachescu, D.I.X. offrira aux créateurs «une maison où ils pourront être inspirés».

Projet éducatif

Expérimentations, innovations et événements avec des start up sont au programme d'un centre qui se veut résolument ouvert au public. «Nous voulons encourager la diffusion des arts numériques auprès de la population mais aussi du monde politique», poursuit le président de la Fondation. Les technologies utilisées constituent en effet de véritables enjeux de société et sont appelées à transformer notre quotidien dans un monde de plus en plus connecté.

D.I.X. est aussi guidé par un projet éducatif: la collaboration avec des institutions locales, mais aussi en France, au Canada et aux Etats-Unis va dans ce sens. Des cours et des ateliers destinés notamment aux jeunes devraient ainsi rythmer la vie du centre.

L'aménagement des lieux devrait coûter 1,5 million de francs, payés à 80% par des privés. Le budget annuel de fonctionnement est estimé à 500'000 fr., que la fondation espère couvrir en grande partie avec les recettes de la salle de cinéma et du bar qui prendront place dans le centre des Pâquis.

A voir aussi

VRrOOm Wechat