Formation avec l’AR : utile ou gadget ?

Category: 
Formation avec l’AR : utile ou gadget ?
22 Novembre, 2017

Projeter l’apprenant dans un environnement aux frontières du réel… Avec de tels arguments, la réalité augmentée semble offrir de belles perspectives à la formation. Mais, qu’en est-il réellement dans la pratique ? Cette technologie est-elle en train de révolutionner le marché de la formation ou n’est-elle qu’un simple objet de fantasme ? Etat des lieux.

 

« La réalité augmentée permet d’enrichir une situation du réel, perçue à travers une tablette, un téléphone ou encore un casque, en y superposant des éléments virtuels et ceci en temps réel, dans un univers en trois dimensions », rappelle Nicolas Chalons, associé et directeur de YES 'N' YOU Digital. Plus pragmatique que la réalité virtuelle, la réalité augmentée offre ainsi à l’apprenant une immersion complète, permettant de reproduire, sans limites, les gestes et les procédures jusqu’à leur acquisition totale. Audition, odorat ou même sens du toucher interviennent…

 

Grâce à ce réalisme, cette technologie peut ainsi s’adresser à tout type de secteurs et de métiers, du management à la coiffure… « Alors que l’on pensait au départ que la réalité augmentée s’orienterait uniquement vers l’apprentissage de métiers très techniques, on peut très bien imaginer aujourd’hui une ballade à travers Paris avec son smartphone pour un parcours de langue en réalité augmentée », illustre Nicolas Chalons.

 

Une technologie pour tous ?

Si le coût d’une formation en réalité augmentée reste moins onéreux qu’en réalité virtuelle, (un téléphone ou une tablette suffit en termes de support), force est de constater qu’elle reste aujourd’hui un produit de niche et son recours est encore considéré comme un gadget. « Même si l’on voit quelques prestataires proposer des démos, cela reste très balbutiant dans le domaine de la formation puisque l’investissement immédiat est plus cher que pour une formation en présentielle », constate Sylvain Humeau, président du GARF (1).

 

En moyenne, les professionnels estiment ainsi le coût de production à 1 000 € la minute de contenu virtuel. L’autre frein à sa démocratisation ? Comme cette technologie est naissante, le taux de connaissance au sein de la sphère RH est relativement limité. « Aujourd’hui, les responsables formation n’ont pas cette culture technologique de l’Ed Tech pour créer une expérience apprenante avec la réalité augmentée », confirme ainsi Stéphane Diebold, président de l’AFFEN (2).

 

Un avenir prometteur

Au vu de l’engouement suscité par l’application Pokémon Go au cours de l’été 2016 auprès du grand public, il est à fort à parier que l’usage de la réalité augmentée dans la formation devrait très vite se démocratiser. « Elle va transformer la formation en une expérience apprenante nouvelle et créer une véritable appétence sans besoin de marketing », assure le président de l’Affen.

 

Mais l’offre pourra-t-elle alors répondre à la demande ? « La réalité augmentée est l’avenir de la formation. Le renouveau des contenus sur étagère intègre aujourd’hui cette technologie et va permettre sa démocratisation à plus grande échelle d’ici 2 à 3 ans », promet le directeur de YES 'N' YOU Digital.

 

(1) GARF : Groupement des Acteurs et Resposables de la Formation

(2) AFFEN : Association Française pour la Formation en Entreprise et les usages Numériques

A voir aussi

VRrOOm Wechat