Exploration de l’Apple Park grâce à l’AR

Category: 
Exploration de l’Apple Park grâce à l’AR
15 Septembre, 2017
Crédit photo : Igor- USA

 

D’une pierre deux coups. En proposant une expérience de réalité augmentée dans son Visitor Center, Apple permet de découvrir quelques aspects de son nouveau quartier général mais aussi de se frotter à cette nouvelle technologie, pleine de potentiel.

Depuis juin dernier, Apple est non seulement apparu sur les écrans radars du petit monde de la réalité augmentée, il s’y est même installé tout au centre, volant la vedette aux acteurs déjà présents depuis plus longtemps.

La WWDC a été l’occasion de l’introduction de l’ARKit, offrant aux développeurs la possibilité créer des applications de réalité augmentée destinées à iOS 11. L’été a vu poindre en ligne de nombreuses vidéos de démonstration impressionnantes.

 

Le 12 septembre, à l’occasion de sa conférence d’annonce des iPhone 8, 8 Plus et X, Apple a mis en avant quelques usages d’AR, que ce soit au sein de son système d’exploitation, dans Messages, ou au travers de jeux présentés par des développeurs indépendants.

Mais c’est au sein du Visitor Center de l’Apple Park, bâtiment design tout en verre et doté d’une terrasse qui offre une vue imprenable sur le nouveau HQ d’Apple que la réalité augmentée a tout à coup pris corps.

 

Autour d’un grand plateau sur lequel trône une maquette minimaliste du terrain et des bâtiments de l’Apple Park, une petite foule se presse. Toutes les personnes présentes partagent deux points communs, elles portent un iPad à bout de bras au niveau de leur visage et sourient benoîtement.

 

 

La raison est simple, là où la maquette dépouillée et blanche n’affiche que les reliefs du terrain de près de 71 hectares et des esquisses de bâtiments, la « magie » de la réalité augmentée complète le paysage, avec parfois quelques petits ratés excusables. Arbres, étang, mais également voitures et humains apparaissent alors sous nos yeux, occupent l’espace, vivent.

 

En se déplaçant autour de cet Apple Park de poche, on contemple évidemment ce cylindre gigantesque qu’est le cœur de la nouvelle installation, mais on peut aussi s’approcher d’un tunnel ou d’un parking, y voir entrer des voitures.

D’un glissement du doigt vers le haut de l’écran, on fait alors sauter le toit du bâtiment et en voit l’intérieur. Même chose avec le centre sportif installé sur ce nouveau campus. En s’arrêtant dans un angle, fortuitement, on relève une anomalie, une grange. Construite en 1916 sur le terrain, bien avant que HP n’en fasse un ensemble de parkings et d’immeubles de bureau, elle a été totalement démontée pendant les travaux de construction de l’Apple Park avant d’être minutieusement remontée, une fois le danger écarté.

C’est bien la grange Glendenning qu’on voit ici. Et si on s’amuse à glisser son doigt vers le haut, une fois encore, on y surprend une vache liliputienne et ses bottes de foin.

 

Mais l’expérience de réalité augmentée que propose Apple autour de cette maquette va bien au-delà du petit clin d’œil rigolo.

Il est possible d’avancer dans le cours d’une journée pour voir la lumière évoluer et baigner différemment l’Apple Park, ses vergers, ses bureaux et ses prairies -  qui remplacent une bonne partie des 464515 m2 de bitume qui s’étalaient ici.

On peut aussi demander à voir la circulation naturelle de l’air sur le site pour mieux comprendre comment est en partie autorégulée la température du bâtiment principal. Ainsi, neuf mois de l’année, le bâtiment gigantesque ne requiert aucune ventilation mécanique ou fonctionnement d’un système d’air conditionné.

 

Il est également possible de voir comment fonctionne la collecte de l’énergie solaire sur les toits. Ce sont pas moins de 17 Megawatts qui peuvent être produits par ces panneaux et sont stockés afin d’assurer une autonomie au quartier général d’Apple, même en cas de panne de courant – ce qui arrive plus souvent qu’on ne le souhaiterait en Californie.

 

Bref, grâce à la réalité augmentée, Apple fait d’une pierre deux coups. Non seulement il démontre le potentiel de cette technologie, gérée par ses outils, mais il permet la découverte d’un lieu qui n’est que partiellement peuplé par ses salariés pour l’instant. Que ce soit la curiosité de savoir ce qu’est l’AR, ou de découvrir l’Apple Park, dans les deux cas, les équipes de Tim Cook marquent des points, sans même avoir à rappeler que les trois dernières générations d’iPhone sont compatibles avec cette technologie.

A voir aussi

VRrOOm Wechat