Et si vous vous soigniez grâce à la VR ?

Category: 
Et si vous vous soigniez grâce à la VR ?
28 Janvier, 2019

La Bretagne regorge d’entrepreneurs et de créatifs. C’est le cas de Sylvie Le Moullec, thérapeute spécialisée dans le traitement des phobies et des addictions… grâce la réalité virtuelle.

 

On estime qu’environ 25% de la population souffre d’une ou plusieurs phobies : Peur des araignées, des insectes, des serpents, de la foule, de prendre l’avion, du vide… La phobie scolaire touche de plus en plus d’enfants et d’adolescents dans notre société. Quelles qu’elles soient, les phobies sont dérangeantes dans la vie de tous les jours : certaines peuvent même se révéler être un véritable handicap au quotidien, comme la claustrophobie ou encore l’ornithophobie… Il est effectivement difficile de vivre à la campagne ou en ville sans jamais croiser d’oiseaux…

 

De même, des millions de Français souffrent d’addictions : nourriture, alcool et jeux d’argent notamment.

 

Comment dès lors trouver des solutions à des problèmes qui relèvent de notre inconscient ?

 

La thérapeute Sylvie Le Moullec, basée à Quimper et Brest, propose une méthode très innovante basée sur la réalité virtuelle. Diplômée en Master Sciences Humaines et Sociales, elle accompagne ces personnes depuis 1996 grâce à une approche neurocognitive et comportementale. Désormais conférencière et formatrice en Sciences Humaines et Sociales, elle intervient dans les lycées, IUT et universités en mettant au point une pédagogie active et efficace. Elle fait également des consultations privées en cabinet libéral pour tous types de publics (enfants, adolescents, adultes, couples, groupes, …)

 

La réalité virtuelle en quelques mots

La réalité virtuelle est un média immersif innovant utilisé comme un outil thérapeutique par lequel on peut reconceptualiser le monde réel dans un cadre sécurisé. Du fait de l’évolution des technologies numériques, il est aujourd’hui possible de traiter différents problèmes psychocognitifs tels que les phobies, les angoisses, les addictions. Ainsi, interagir avec les objets virtuels en temps réel pour un apprentissage en douceur est désormais possible.

 

Lier réalité virtuelle et thérapie : la solution proposée par Sylvie Le Moullec

Grâce à la réalité virtuelle, Sylvie peut confronter ses patients à leurs phobies et mener un travail plus approfondi qui permet de révéler l’origine de la phobie en question. Dans le cadre des séances, les patients sont confrontés de manière progressive à leurs phobies ou leurs addictions. La thérapeute est présente pour adapter l’exposition en fonction de l’évolution, le but étant d’aboutir à l’extinction de l’angoisse ou de l’addiction. La thérapie par la réalité virtuelle ne se limite pas au domaine des phobies et addictions, elle peut également servir dans le cadre d’une thérapie destinée à reprendre ou à booster sa confiance en soi. La thérapie virtuelle s’inscrit dans le cadre des thérapies comportementales et cognitives (TCC).

 

La principale différence entre l’approche de Sylvie Le Moullec et une TCC « classique » est que, via cette dernière, le patient est directement confronté à la réalité (si on traite une phobie par exemple). Ceci instaure dès le départ une appréhension et des freins rendant difficiles d’atteindre l’objectif souhaité. Grâce à la réalité virtuelle, la thérapie fait moins peur, ce qui améliore le potentiel de résultats. Enfin, il est parfois compliqué de reproduire une phobie, comme celle de l’avion. Avec la réalité virtuelle, il est possible de contrôler la hauteur, la durée, les conditions, ..

 

De courtes séances suffiraient pour retrouver cette confiance perdue

Les 6 clés de la confiance en soi selon le psychologue Canadien : 1. La vie consciente 2. L’acceptation de soi 3. La responsabilité de soi 4. L’affirmation de soi 5. L’identification de nos objectifs 6. L’intégrité personnelle.

 

Sylvie Le Moullec  explique : « La confiance en soi est un apprentissage positif qui évolue tout au long de la vie. Elle se traduit par le sentiment d’être capable de faire, c’est une évidence de réussir, qui permet de se lancer dans l’action et d’activer les apprentissages.»

 

Plusieurs séances de trente à quarante-cinq minutes suffisent pour retrouver cet espace de liberté perdu. Ce manque d’assurance est généralement lié à des moments ponctuels de notre vie tels que : des événements traumatisants, des humiliations, des hontes. Cette sensation se traduit par le sentiment de ne pas être capable de faire, ce qui entraîne une peur de l’échec.

 

Déroulement d’une séance 

Durant la séance, il y a tout d’abord un temps d’exposition progressif dans un univers virtuel aux objets et aux lieux angoissants. Le patient est accompagné par la thérapeute qui mesure les différents comportements afin d’exposer graduellement la personne à des environnements sous contrôle avec des situations réglables. Ces expositions répétées à ces angoisses aboutissent à l’extinction de l’angoisse.

A voir aussi

VRrOOm Wechat