Erasme, le lab lyonnais de la VR et de l’AR

Category: 
Erasme, le lab lyonnais de la VR et de l’AR
11 Septembre, 2017
Le Funambulium, installation interactive pour la rééducation vestibulaire - Photo : Gaëtan Parfondin

 

ERASME : LA STRUCTURE DE LYON MÉTROPOLE OÙ S'ÉLABORE LA VILLE INTELLIGENTE

C'est un lieu unique. Installé au sein du pôle Pixel à Villeurbanne, il s'agit d'un lieu d'expérimentation, de création collective, une sorte de cuisine techno où s'élaborent des concepts, des produits, qui ensuite seront diffusés par des starts-up, les entreprises, la collectivités au sein de la Métropole où ailleurs. Bienvenue à Erasme !

 

 Exemples

Prenons le « Polluscope ». Il s'agit d'une sorte de mat tournant doté d'un périscope pour observer l'air environnant. Si vous posez les yeux sur les sortes de jumelles intégrées, vous visualisez immédiatement la pollution qui sévit (ou non) autour de vous en temps réel. Il sera prochainement installé devant la mairie du 3ème arrondissement de Lyon.

 

 Autre exemple, « le Funambulium », actuellement utilisé dans un service spécialisé des Hospices Civils de Lyon. Il s'agit là d'un outil de rééducation hospitalière destiné à diagnostiquer, mais aussi guérir des enfants atteints de troubles de l'équilibre. Il est basé sur une méthodologie d'amélioration continue et de prise en charge professionnelle.

 

 Dernier exemple : « Educatouch ». Il s'agit d'une table tactile numérique destinée à être installée dans les collèges de la Métropole pour être utilisée comme support d'apprentissage et de collaboration par les élèves.

 Ces trois « produits » numériques sont tous issus d'Erasme. Une dizaine de produits similaires sont ainsi « sortis » l'année dernière de cet « Urban Lab » original.

 

2 600 professionnels accueillis depuis 2016

Erasme est une structure de 400 m2, dotée d'un budget de 170 000 euros qui est installée au sein du pôle Pixel à Villeurbanne, dédié à l'image. L'objectif à terme pour la Métropole est via des partenariats, que ce lieu qui accueille de nombreuses entreprises puisse s'autofinancer.

 

 On y trouve un atelier, une salle plénière et un showroom où se rencontrent à la fois les spécialistes des différents services de la Métropole, mais aussi les start-up et des entreprises de toutes tailles.

 

 Un  "do tank"

L'objectif de ce travail partenarial  : mettre au point des produits destinées à faciliter la vie des habitants pour faire progresser le concept de smart city ou en bon français, de ville intelligente qui s'appuie sur le numérique pour rendre la vie plus facile aux citadins. 

« Nous ne sommes pas un think tank, mais un  do tank », résume Yves-Maël Martin, le responsable du lieu. Bref, à Erasme, pas de spéculations technos, on fait...

 

 Chaque année un thème est défini. Cette année 2017 était consacrée aux réalités virtuelles : réalité augmentée et 3 D, notamment. Un thème qui a permis de développer une dizaine de projets tels ceux décrits plus haut.

 

 L'année prochaine, ce sera l'intelligence artificielle.

 Une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, designers, etc.) de douze personnes réfléchit d'abord au concept, élabore des pistes ; puis mettent les innovations au point dans un Fab lab installé au sein même d'Erasme.

Cela peut prendre quelques jours, quelques semaines, plusieurs mois. Tout dépend du projet et de sa complexité.

 

 C'est un lieu ouvert : depuis sa création en mars 2016, cet Urban Lab a accueilli pas moins de 2 600 professionnels venus travailler dans ce creuset collectif...

 Bon à savoir, insiste son directeur, Yves-Maël Martin, les entreprises quelque soit leur taille sont les bienvenues...

 

A voir aussi

VRrOOm Wechat