Encore accro ou pas ? La VR pourrait l’estimer

Category: 
Encore accro ou pas ? La VR pourrait l’estimer
01 Août, 2018

La réalité virtuelle pour limiter les problèmes de dépistage de la toxicomanie. En Chine, des centres de réadaptation sont en train de tester cette technologie.

 

En Chine, lorsqu’une personne est prise en possession de drogue, elle est contrainte par les autorités à passer deux ans dans un centre de réadaptation. Afin de différencier les individus qui sont réellement désintoxiqués, de ceux qui simulent pour être libérés pour bonne conduite, les centres ont mis en place une solution basée sur la réalité virtuelle. 

 

Ce programme est pour l’instant en phase de test dans la ville de Shanghai. Comme le relate le South China Morning Post, le casque VR retransmet différentes scènes de partage de drogues; des accessoires analysent alors la température corporelle, la fréquence cardiaque, les mouvements du globe oculaire ou encore le temps passé sur une scène. Toutes les informations sont compilées pour indiquer au personnel si la personne souhaite encore se droguer ou pas.

 

Si les résultats de la phase de test sont convaincants, le système de réalité virtuelle pourrait être étendu à d’autres centres de réadaptation. Comme quoi, les usages de la réalité virtuelle sont nombreux... elle n’est pas uniquement dédiée au jeu vidéo ou au porno. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat