De nouvelles alternatives en matière de vie sexuelle

Category: 
De nouvelles alternatives en matière de vie sexuelle
23 Novembre, 2016

Les professionnels de l’industrie pensent que les contenus de réalité virtuelle (VR) pour adultes pourraient être le vecteur de la diffusion de cette technologie auprès du grand public.

En juin dernier, des centaines de personnes ont participé à Tokyo à l’organisation d’un évènement de réalité virtuelle. La raison d’une telle affluence ? Une démonstration pornographique basée sur la réalité virtuelle y était présentée.

« C’était totalement inattendu », a expliqué Kento Yoshida, producteur de l’évènement. « Toutefois, cela démontre que le public a de grandes expectatives en ce qui concerne les contenus adultes de réalité virtuelle ».

Selon les experts, la réalité virtuelle pourrait éventuellement nous mener vers le sexe virtuel, soit avec un personnage numérique, soit avec une personne réelle mais dans un endroit différent. Par ailleurs, cette technologie peut également être utilisée afin de combler plus facilement nos fantasmes les plus secrets.

Toutefois, avant d’aboutir à l’érotisme virtuel, plusieurs obstacles doivent être surmontés, explique Yoshida.

Fantasmes

« Par exemple, si une personne éprouve un désir sexuel anormal ou illégal, il lui sera difficile de réaliser celui-ci dans la vie réelle. Mais la réalité virtuelle peut rendre tout cela possible. Cette technologie peut également les personnes timides à exprimer leurs sentiments et à entamer une relation », indique Yoshida.

Cependant, aboutir à une sexualité virtuelle de haute qualité suppose que l’on surmonte plusieurs barrières technologiques telles que le manque de sensations physiques.

Actuellement, plusieurs entreprises japonaises développent déjà plusieurs solutions de réalité virtuelle. Le groupe DMM.com qui propose des services de streaming et de téléchargements de vidéos, a récemment commencé à offrir des vidéos de réalité virtuelle et de 360 degrés.

Naoyuki Otsuru, producteur de la société de jeux vidéo Illusion, estime que l’industrie du divertissement pour adultes favorisera la propagation de la réalité virtuelle, mais que le contenu doit être étroitement contrôlé.

« Il existe un certain nombre de réactions défavorables aux contenus adultes et je crains que cela ne nuise à l’image de la réalité virtuelle », avertit-il.

A voir aussi

VRrOOm Wechat