Combattre le racisme : la VR nous met à leur place

Category: 
Combattre le racisme : la VR nous met à leur place
09 Octobre, 2017

La professeure de Columbia Courtney D.Cogburn et son équipe travaillent actuellement sur un projet appelé « 1000 Cut Journey ». Il est développé en collaboration avec le Stanford’s Virtual Human Interaction Lab, dirigé par le professeur Jeremy Bailenson. 

 

Selon Engadget, c’est la première fois que l’expérience est dévoilée au Brown Institute for Media Innovation.  Avec l’aide d’un casque HTC Vive Virtual Reality, les consommateurs sont mis dans la peau d’un homme noir, Michael Sterling, à quatre étapes de sa vie. Appelée ainsi en référence à la torture consistant à mettre à mort un individu en lui infligeant un millier de coupures, chaque scène de l’expérience est tirée d’expériences vraies, glanées dans les médias ou par des témoignages, qui révèlent combien la couleur de peau influe sur le quotidien. 

 

L’expérience est essentiellement une simulation à la première personne du racisme subi par un homme noir. Vous pouvez voir la professeure Cogburn en parler juste en-dessous :

« Essaie de te mettre à ma place » prend désormais tout son sens. Des chercheurs de Londres et de Barcelone ont découvert que les individus qui ont la chance d’expérimenter physiquement ce que cela fait de vivre dans un corps d’une couleur différente (ou d’un âge ou d’un sexe différent) ont moins de préjugés concernant autrui.

 

Il y a eu de nombreux débats ces dernières années sur l’utilisation de la VR pour susciter l’empathie, il était donc approprié qu’une expérience Google VR se concentre sur le racisme et l’identité raciale. La vidéo à 360 degrés rapporte l’expérience de Dezzie, une designer UX travaillant pour Google à Paris, qui parle de l’impact du racisme quotidien sur sa vie. Google Immerse VR se destine à explorer les nuances et les complexités de la diversité et de l’identité. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat