Cognac : Rémy Martin explore les frontières du réel

Category: 
Cognac : Rémy Martin explore les frontières du réel
16 Septembre, 2017

Aux quatre coins du monde, il est possible de découvrir comment poussent les vignes en Cognaçais. En une minute et demie avec un casque sur la tête.

 

Une expérience d’une minute et trente secondes. Le temps de découvrir, casque sur la tête, comment poussent les vignes en Grande et Petite-Champagne. Et comment Rémy Martin transforme le raisin en produit d’exception. En se lançant dans la réalité mixte, la maison dévoile les secrets du cognac aux quatre coins du monde. De manière ludique et éducative.

 

Le concept a été lancé le 15 juin dernier à Los Angeles, aux États-Unis. Il sera présenté à Moscou le 4 octobre, à Shanghai dix jours plus tard. Mais en attendant, c’est à Cognac qu’on le découvre.

 

La table, représentant le plateau calcaire du Cognaçais, a été installée en début de semaine, rue de la Société-Vinicole. Dès ce week-end, pour les Journées du patrimoine, les visiteurs vont pouvoir tester les lunettes (1). L’animation commence par situer Cognac sur une carte, plus évident lorsqu’on est installé en Charente que si l’on vit en Amérique ou en Chine. Et les hologrammes se succèdent : des racines des vignes jusqu’à la bouteille de XO… dont on peut même sentir les arômes grâce au verre qui nous est tendu.

 

Quatre tables dans le monde entier

 

Raconter une histoire, "parler de l’expertise de Rémy Martin""son enracinement dans le calcaire, dans le temps, dans le talent et l’équilibre", c’est l’objectif de l’expérience développée en quelques mois par la maison, en lien avec le studio londonien Kazendi et basée sur Microsoft HoloLens.

 

Pour l’heure, quatre tables ont été conçues, deux modèles "grand format" comme celui qui est présenté à Cognac, et deux plus réduits qui pourront être installés dans des points de vente, notamment ceux des aéroports. "Toutes les régions du monde vont être couvertes. L’enthousiasme est total, assure Florence Puech, qui a travaillé sur le projet. Ce n’est pas une innovation pour une innovation. C’est marquant, rapide, différent. On a vraiment l’impression que ça va aller loin et on va suivre de très près cette technologie." Contrairement à la réalité virtuelle "qui vous coupe du monde", la réalité mixte permet de garder un pied dans la réalité.

 

Après les Journées du patrimoine, les salariés de Rémy Martin seront à leur tour invités à tester le concept à partir de lundi. "Ils se montrent déjà très intéressés", se réjouit Florence Puech, qui précise que cette expérience de réalité mixte pourrait être "activée dans un palace à Paris d’ici la fin de l’année""La France, c’est un marché important pour nous. C’est peut-être petit en business, mais ça reste notre vitrine."

 

(1) Réservations au 05 45 35 76 66

A voir aussi

VRrOOm Wechat