A Boulogne, l’Energy Observer vogue sur l’AR et la VR

Category: 
A Boulogne, l’Energy Observer vogue sur l’AR et la VR
23 Juillet, 2017

C’est un drôle de navire qui fait escale à Boulogne pendant une semaine. Surprenant tant par son esthétisme que par ses caractéristiques techniques. En effet, l’Energy Observer est le premier bateau au monde à être 100 % écologique. Long de 30 mètres, pour une largeur de 12,8 mètres, le bateau a été reconditionné et ne fonctionne qu’à l’énergie renouvelable. Il est équipé de 120 m2 de panneaux photovoltaïques pour l’énergie solaire, d’une éolienne à axe vertical et d’une propulsion hydrolienne dernière génération qui utilise l’eau de mer comme source de stockage d’énergie et qui ne rejette donc, ni CO2, ni particules fines. Coût du projet : 5 millions d’euros. Pour ses créateurs, l’Energy Observer est bien plus qu’un condensé de caractéristiques techniques. « Il faut le voir comme un laboratoire flottant de ce que pourrait être le monde énergétique de demain », explique Victorien Erussard, capitaine du navire et ancien coureur de la Transat Jacques-Vabre ou de la Route du Rhum.

 

Une visite en réalité virtuelle

Si vous vous promenez près du port, difficile de passer à côté des grands dômes installés près de la Gare maritime. Il s’agit d’un village installé par l’équipe du navire qui explique le projet via une exposition qui retrace l’histoire de cet ancien catamaran. Le second dôme est, quant à lui, un espace de réalité virtuelle où il est possible de se plonger dans les fonds marins comme si vous y étiez. Le bateau n’étant pas accessible à la visite, il est possible de le faire en réalité augmentée. Via un QR code que vous scannez sur votre smartphone, une carte en 3D apparaît « Le but est de permettre à chaque personne de visiter l’Energy depuis chez soi », précise l’organisation. Le tout est proposé gratuitement.

 

Canal + intéressé

C’est l’objectif de l’équipage emmené par Victorien Erussard. « Boulogne est notre première escale d’un tour du monde qui va durer 6 ans. La première année va nous permettre de tester ses capacités en France pour ensuite aller plus loin », explique-t-il. Dans cette aventure, il est accompagné de Jérôme Delafosse, chef d’expédition, qui réalisera une collection de documentaires à destination des chaînes de TV nationale et internationale. «  Canal + est déjà intéressée par notre projet », explique Jérôme Delafosse.

A voir aussi

VRrOOm Wechat