39% des développeurs de jeux travaillent sur des applis VR ou AR

Category: 
39% des développeurs de jeux travaillent sur des applis VR ou AR
21 Février, 2017

Même si les casques de réalité virtuelle ne sont pas encore vraiment démocratisés et que les lunettes de réalité augmentée Hololens restent encore inabordables, près de 40% des développeurs de jeux sont très confiants dans ces technologies et développent des jeux, soit entièrement dédiés à la VR ou à l’AR, soit encore développent une compatibilité sur ces supports.

Une enquête réalisée auprès des 4.500 principaux éditeurs de jeux-vidéos avant la conférence annuelle des développeurs de jeux 2017, qui se tiendra du 27 février au 3 mars à San Francisco aux Etats-Unis, prouve l’intérêt important de ceux-ci envers la réalité virtuelle et la réalité augmentée. 39% d’entre eux développeraient, ainsi, un jeu qui soit compatible avec une plateforme VR ou AR. Le casque de réalité virtuelle HTC Vive est devenu le support de prédilection pour ces jeux en grillant la priorité à l’Oculus Rift et surclassant le PlayStation VR.

L’intérêt croissant des développeurs de jeux pour la VR et l’AR

C’est fin 2016 que la réalité virtuelle a véritablement connu son départ avec la sortie des casques HTC Vive, Oculus Rift et PlayStation VR. Malgré son jeune âge et le peu d’équipements vendus, les développeurs de jeux restent particulièrement optimistes avec ces technologies. L’étude menée auprès de 4.500 développeurs de jeux avant la grand-messe annuelle de la GDC le prouve et ceux-ci ont déjà leurs plateformes de prédilection, souvent à contre courant du marché.

Le casque HTC Vive particulièrement intéressant pour les développeurs de jeux

Les chiffres de ventes de l’année 2016 des casques de réalité virtuelle donnés par le cabinet d’analyse « Super Data » montrent que le casque Samsung Gear VR domine les ventes de casque de réalité avec une écrasante part de marché de 72%.  PlayStation VR occupe la seconde place du podium suivi par le HTC Vive. Le casque Google Daydream se place en 4ème position devançant le décevant Oculus Rift et sa modeste 5ème place. A noter que le masque de réalité virtuelle Google Cardboard est cependant le plus vendu, et de loin, mais n’est pas inclus dans ce classement, car n’étant pas considéré comme un casque de réalité virtuelle.

Pourtant, les développeurs de jeux intéressés par la réalité virtuelle semblent ne pas suivre l’intérêt des utilisateurs pour tel ou tel casque puisqu’ils sont 33% à développer un jeu fonctionnant sur HTC Vive. 24% développent pour le casque Oculus Rift et 15% pour le PlayStation VR. Ils ne sont que 9% à développer un jeu pour le Gear VR pourtant largement vendu ou encore un petit 4% pour le Cardboard de Google qui offre, il est vrai, des capacités très limitées. Enfin, le Google Daydream View, malgré le fait qu’il ne soit pas encore commercialisé dans beaucoup de pays et que peu de téléphones soient actuellement compatibles, n’est pas oublié car 9% des éditeurs développent un jeu compatible avec ce support.

La réalité augmentée un peu oubliée par les développeurs de jeux

Bien que présentant un véritable potentiel mis en évidence par « Pokemon Go », la réalité augmentée reste un peu le parent pauvre de cette étude. Seuls 1,06% des développeurs de jeux travaillent sur un support ainsi. Les lunettes de réalité mixte Hololens de Microsoft, malgré leurs prix assez dissuasifs, intéressent pourtant 5% des développeurs.

L’intérêt des développeurs de jeux pour tel ou tel modèle de casque de réalité virtuelle ou support de réalité augmentée pourrait modifier la donne en changeant l’intérêt du public pour un support à un autre. Il est effectivement évident, comme l’ont montré les consoles de jeux, que l’intérêt du public pour un support est aussi largement axé sur la quantité et la qualité des applications compatibles.

A voir aussi

VRrOOm Wechat