Test Magic Leap One Creator Edition

Category: 
Test Magic Leap One Creator Edition
16 Août, 2018

Tout d’abord laissez moi vous prévenir d’une chose : pour l’instant le Magic Leap One n’est uniquement disponible qu'au pays du burger… C’est donc la prise en main de notre partenaire UploadVR que je vais vous retranscrire aujourd’hui. Soyez malgré tout assurés que dès que les lunettes pourront passer les frontières nous nous ferons notre propre avis !

 

Premières impressions !

Outre la rapidité de Magic Leap à se présenter à la presse locale, nos confrères furent impressionnés, disent-ils, par la découverte du menu principal composé de sphères flottantes dans les airs.

Le temps de test fut très limité et donc une majeure partie des retours vont être fait sur le visuel et le ressenti global. Il est important de noter que très vite (en moins de 15 minutes) Ian Hamilton parlait déjà de lunettes et non plus de casques ou de "goggles" ayant plus la connotation de lunettes de protection… et oui car face à son concurrent, le Hololens, il semblerait que le Magic Leap One soit carrément plus léger et confortable. Une raison principale à cela : toute la partie ordinateur se retrouve ici déportée à la ceinture.

L’expérience commence donc avec le menu composé de sphères flottantes. Le testeur précise que lorsque cela a commencé, il a immédiatement voulu que des tas de petits personnages numériques viennent se cacher derrière les meubles et les portes comme le montraient certains teasings de l’année passée. L’un des gros sujets d'inquiétude pour ma part était la teinte des verres en eux même car plus ils seront sombres et meilleurs seront les hologrammes. Et sur ce point malheureusement Ian n’a clairement pas eu le temps de savoir si cela pouvait s’avérer gênant à la longue. Seule certitude, les hologrammes peuvent perdre de leur consistance dans un environnement ensoleillé.

 

Magic Leap peut séduire les développeurs !

Je rejoins clairement le testeur sur le fait que le Magic Leap One Creator Edition est un pur kit de développement. Avec tout ce que cela comprend de logiciels capricieux et d'environnement non maîtrisé.

En tant que développeur, se lancer dans un écosystème comme celui de Magic Leap au lieu de Microsoft par exemple n’est pas un choix à prendre à la légère. Sur ce point beaucoup pense que malgré tout Magic Leap aura les épaules pour mener à bout son combat d'évangélisation auprès du grand public et pourquoi pas sur plusieurs itérations. Rares sont les casques permettant de recréer un modèle 3D précis de l’environnement qu'ils perçoivent et de surcroît en temps réel. Ce qui fait de ces lunettes rondes malgré tout un bon concurrent face à l'Hololens. Pour ne rien gâcher, Magic Leap a très bien compris que sans contenu, tout bon hardware est voué à l'echec et semble aider au maximum les créateurs de contenu (du moins les créateurs américains...).

Le champ de vision !

Voici le sujet le plus épineux lorsque l’on parle de technologie immersive. Force est de constater qu’il est plus dur de parler de FOV avec des lunettes de réalité augmentée qu’avec un casque de réalité virtuelle. En effet en AR on admettra beaucoup plus facilement un champ de vision plus réduit tant que l'effet de superposition ne se brise pas et que la magie peut continuer d’opérer. Pour simplement citer les principaux testeurs du ML1 : d’une façon générale le FOV est "plus grand que ce à quoi ils s’attendaient" même si celui ci reste largement en dessous de l’oeil humain, il semblerait qu’ils aient une large tendance à l’oublier, ce qui est bon signe au final.

 

En résumé même si il y a encore peu d'information sur la qualité du tracking dans la prise en main d'UploadVR, la société Magic Leap semble avoir conçu un DevKit qui est au point pour un tarif de 2 295$ hors taxes mais pour l’instant uniquement sur le sol américain et destiné à des développeurs. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat