Le casque StarVR One dispose du eye-tracking

Category: 
Le casque StarVR One dispose du eye-tracking
16 Août, 2018

Alors non je vous arrête tout de suite il ne s’agit pas de la version M3 du Pimax 8K !
Oui ça lui ressemble et ça possède la même configuration minimale mais attention il s’agit bel et bien du nouveau casque StarVR que la société avait déjà teasé la semaine dernière.

En plus du design, nous avons également à présent les spécifications du casque et le moins que l’on puisse dire c’est qu’on aimerait l'avoir entre nos mains !

Alors on va commencer par les choses, ou plutôt LA chose qui fâche : le câble ! D'après le visuel, nous sommes sur un câble à peine plus gros que celui d’un HTC Vive mais quand même, on aurait préféré ne pas en avoir du tout… et même si le casque se veut modulaire (on y viendra après) rien sur un sans-fil n'est annoncé… Mais on peut envisager une surprise prochainement donc ... on garde encore espoir sur ce point.

Passons maintenant à l’ensemble de ses spécifications. Ils assurent un système de tracking compatible SteamVR 2.0 et des écrans cadencés à 90 FPS, du eye-tracking et un champ de vision de 210° horizontal pour 130° en vertical.

Revenons plus particulièrement sur ces deux derniers points. Le rendu fovéal apporté par le module de détection des mouvements de la rétine de chez Tobii, s'il est performant, peut être une véritable technologie disruptive pour nos casques de réalité virtuelle puisqu'elle permettrait de diminuer les exigences techniques en réduisant les détails sur la vision périphérique de l'oeil tout en proposant un rendu encore plus détaillé au centre de la vue, là où les détails sont perceptibles. Du côté du champ de vision aussi on se rapproche fortement d'un champ de vision humain avec 210° horizontal et 130° vertical. L'effet tunnel devrait donc être quasiment de l'histoire ancienne.

Les lentilles sont revues mais restent de type Fresnel et seront placées devant des écrans AMOLED full RGB avec une définition de 1830x1464 pixels par oeil, ce qui ravira les plus exigeants en matière d’écran. Si l’on compare avec un HTC Vive Pro, on gagne 0.8 millions de pixels en passant de 4.6 à 5.4. A voir si ce sera suffisant compte-tenu du FOV extra large.

Le casque sera disponible en 2 versions : le StarVR One et sa déclinaison XT basée sur une solution de tracking optique. Les casques avoisinent quand même les 450 grammes. Même si la version classique possède une sangle semi-rigide, je reste inquiet de ce que peut donner une session d’une heure avec un de ces bébés en surpoids sur le nez…

Reste une inconnue : le prix !
Mais à notre plus grand regret, ils ont l’air bien décidé à ne faire que le marché professionnel… tout comme pour le StarVR premier du nom.

A voir aussi

VRrOOm Wechat