FlyJacket: piloter un drone avec son corps

Category: 
FlyJacket: piloter un drone avec son corps
24 Avril, 2018

FlyJacket est un prototype conçu par les chercheurs de l’École Polytechnique de Lausanne, permettant de contrôler un drone avec son corps grâce à un casque VR et un exosquelette. L’opportunité de se prendre pour un oiseau pendant quelques précieuses minutes de liberté…

 

Pouvoir s’élever dans les airs et voler comme un oiseau a toujours été l’un des grands fantasmes de l’être humain. Au cours de l’Histoire, de nombreux inventeurs ont tenté de créer des machines permettant à l’Homme de réaliser ce rêve, à l’instar de l’Ornithoptère de Léonard de Vinci. Malheureusement, toutes ces tentatives se sont soldées par des échecs. Il semblerait que nous soyons voués à rester enchaîné au sol par des liens invisibles.

 

Cependant, l’École Polytechnique Fédérale de l’Université de Lausanne, en Suisse, vient peut-être de concevoir la meilleure alternative à ce jour. Le FlyJacket est un dispositif regroupant un casque de réalité virtuelle et une combinaison de type exosquelette, permettant de synchroniser les mouvements corporels du porteur avec ceux d’un drone.

 

Le casque de réalité virtuelle permet à l’usager de voir ce que voit le drone, en temps réel. Jusque là, rien de bien nouveau puisque plusieurs constructeurs de drones proposent déjà cette fonctionnalité comme Parrot et sa gamme FPV.

 

FlyJacket : contrôlez le drone en bougeant les bras comme les ailes d’un oiseau

La vraie innovation est cette veste exosquelettique qui permet de contrôler les mouvements du drone de façon intuitive et naturelle. Grâce à un capteur de mouvements, la veste peut détecter la posture du porteur. S’il se penche en avant ou en arrière, le drone en fera de même. S’il se penche sur les côtés, le drone effectuera un tonneau latéral.

 

Si le FlyJacket n’est encore qu’un prototype, les chercheurs ont déjà pensé à son potentiel commercial. Ainsi, la veste a été conçue et fabriquée de manière à garder les coûts de fabrication au plus bas. De même, elle est suffisamment compacte pour pouvoir être rangée dans un sac à dos, et assez flexible pour s’adapter à toutes les morphologies.

 

Les chercheurs continuent à améliorer le prototype et souhaitent ajouter des commandes permettant de contrôler la vitesse du drone. L’addition d’un retour haptique est également envisagée pour améliorer les performances de vol. Il s’agit peut-être là du futur de l’industrie des drones…

A voir aussi

VRrOOm Wechat