Des photos prennent vie façon Harry Potter

Category: 
Des photos prennent vie façon Harry Potter
02 Janvier, 2019

Dans les romans de J.K. Rowling sur les aventures du sorcier, les personnages des tableaux peuvent sortir de leur cadre et vagabonder. Un tour de magie devenu réalité grâce à la technologie.

 

Souvenez-vous dans Harry Potter, à l’Ecole des sorciers, les personnages des tableaux sortaient de leur cadre, pour se balader, aller embêter les étudiants. Des scientifiques de l’université de Washington ont fait de ce tour de magie une réalité. Ils sont parvenus à transformer les individus en 2D des photos en personnages en 3D capables de sauter hors de la photo, pour marcher, courir, s’assoir, agiter les bras.

 

Sur une vidéo de démonstration, on peut voir le basketteur américain Stephen Curry s’échapper du cliché et courir vers nous. Le niveau de réalisme est tel qu’on dirait un film. Alors qu’aucune image n’a été tournée. C’est le résultat des calculs de l’algorithme surpuissant qu’ont mis au point les chercheurs, baptisé Photo Wake-Up. Il est capable de modéliser les personnages en 3D mieux que n’importe quelle autre technologie.

 

Des applications dans les musées

Car d’autres tentatives ont été faites depuis dix ans par différents scientifiques. Mais elles ne parvenaient pas à conserver les proportions du corps des personnages, où à reproduire de façon convaincante la texture de sa peau et de ses vêtements.

 

En l’occurrence, les scientifiques de l’université de Washington ont relevé des défis techniques corsés. Comme de modéliser des parties du corps qui n’apparaissent pas sur l’image originale, telle que son dos, ses pieds, l’autre joue pour un personnage shooté de profil. Ils ont également trouvé un moyen de boucher l’espace laissé vide par le personnage qui quitte son cadre.

 

Pour apprécier cette prouesse technologique, il faut porter un casque de réalité virtuelle. Ici celui de Microsoft, qui a participé au développement de l’lagorithme, l’Hololens qui coûte quelques 400 euros. Mais à priori, on ne va pas utiliser cette technologie chez nous.

 

Comme l’outil fonctionne aussi avec des tableaux, par exemple "La Jeune fille avec un voilier" de Picasso, ce sont plutôt les musées qui devraient s’en emparer pour offrir des parcours d’exposition innovants et interactifs. Un peu sur le modèle de l’exposition Klimt à l’Atelier des lumières, avec ces œuvres projetées en lumière, qui rencontre un franc succès à Paris.

 

En tout cas ce n’est pas la première fois que les aventures du sorcier inspirent la science. En Californie, des chercheurs ont mis au point une cape d’invisibilité. Pour le moment elle ne fonctionne qu’avec des sphères, mais ils travaillent à l’améliorer. Il reste encore à inventer le "retourneur de temps", qui permet dans les Harry Potter de remonter quelques heures en arrière, ou le "Portoloin" pour se télétransporter.

A voir aussi

VRrOOm Wechat