Cinq projets VR innovants repérés au Siggraph

Category: 
Cinq projets VR innovants repérés au Siggraph
20 Août, 2018
Cinq projets innovants repérés au Siggraph 2018© Jim Hagarty - ACM SIGGRAPH

 

Le Siggraph 2018 est l'un des plus prestigieux évènements dédiés à la création graphique. Nous y avons repéré cinq projets innovants liés à la réalité virtuelle et augmentée.

 

Du 12 au 16 août se déroulait le Siggraph 2018 à Vancouver (Canada). Une conférence historique sur l'informatique appliquée aux arts graphiques fondée en 1974, mais qui reste le grand rendez-vous de cette industrie. L'Usine Digitale était présente sur place cette année pour y dégotter des projets prometteurs. En voici cinq qui ont su retenir notre attention.

 

DE LA RÉALITÉ AUGMENTÉE POUR FAIRE GAGNER DU TEMPS AUX ASTRONAUTES

Deux ingénieurs travaillant pour le Centre spatial Johnson (dédié aux missions habitées) de la Nasa présentaient un projet utilisant la réalité augmentée pour optimiser la gestion logistique du ravitaillement de la Station spatiale internationale. En effet, le ravitaillement de la station a lieu tous les mois ou presque et nécessite que les astronautes récupèrent les sacs et les trient à la main en fonction de leur contenu. Un processus particulièrement long : il peut prendre jusqu'à 65 heures de travail par ravitaillement. Un temps précieux que l'agence spatiale préfèrerait réserver aux missions scientifiques... Et ce d'autant plus que la valeur estimée du temps de travail d'un astronaute est de 10 000 dollars par minute.

Lui Wang, un expert technique de la Nasa, a mis au point un système d'identification utilisant un casque Microsoft HoloLens avec Hiroshi Furuya, étudiant à l'université de Columbia à New York. L'idée est de connaître le contenu des colis et leur destination très rapidement, sans avoir à les ouvrir. Avantage d'HoloLens : la commande vocale permet de garder les mains libres. Le projet est en phase d'évaluation et pourrait être déployé l'année prochaine, s'il est jugé supérieur aux projets rivaux. L'un d'entre eux utilise la réalité augmentée sur un iPad que les astronautes peuvent facilement s'attacher à la ceinture avec une bande velcro.

 

UN PROJET OPEN SOURCE AU SERVICE DES NON-VOYANTS

L'entrepreneur indien Sarang Nerkar faisait la promotion d'Open EyeTap, un projet de lunettes high-tech pour les non-voyants. Elles utilisent une camera qui capture et analyse l'environnement en temps réel, puis retranscrit ce qu'elle voit à l'utilisateur par synthèse vocale. Le système fait de la reconnaissance de visage, de l'identification d'objets et de la reconnaissance optique de caractères (OCR).

La force du projet est qu'il est open source et open hardware, Sarang Nerkar souhaitant que n'importe qui puisse se fabriquer ses lunettes pour moins de 200 dollars. Les lunettes elles-mêmes sont imprimées en 3D et utilisent un Raspberry Pi 2.0 pour fonctionner. Elles sont encore relativement grossières mais Sarang Nerkar indique qu'une version plus ergonomique, fabriquée en moulage par injection, devrait voir le jour d'ici 6 mois. Il travaille également pour ajouter un écran qui servirait aux malentendants. Une version commerciale plus aboutie verra le jour à terme.

 

SE METTRE DANS LA PEAU D'UNE VICTIME D'ACTES RACISTES

Le racisme est un problème inhérent à la culture américain et à son lourd passé en matière d'esclavage. Le professeur Courtney Cogburn, de l'université de Columbia, a mis au point une expérience en réalité virtuelle baptisée "1000 Cut Journey" (le voyage aux mille coupures) afin de permettre au spectateur de véritablement rentrer dans la peau d'une victime d'un racisme de tous les jours. On y incarne un homme noir, Michael Sterling, et on fait l'expérience du racisme à travers trois moments clés qui se déroulent lorsqu'il est enfant, adolescent et adulte. En maternelle, il subit les quolibets de l'un de ses camarades et se fait hurler dessus par sa maîtresse d'école lorsqu'il lance un jouet... alors même que les autres enfants en faisant de même sans qu'elle ne dise rien.

Adolescent, il se fait arrêter brutalement par la police dans la rue alors qu'il se rend à un match de basketball. Son meilleur ami, un blanc, est effaré et pantois face à la situation. Enfin, adulte, il se fait mépriser lors d'un entretien d'embauche malgré un diplôme d'Harvard, et l'entreprise lui préfère un candidat clairement moins qualifié. Les ficelles sont un peu grosses (malgré le fait que les évènements dépeints soient basés sur des témoignages réels) et la partie technique gagnerait à être améliorée, mais le concept est intéressant. Observer la différence de traitement que l'on subit à la première personne, en étant dans la peau de la personne discriminée, à la potentiel de faire s'insurger le spectateur et de provoquer un déclic qui le responsabilise par la même occasion.

 

OPTIMISER LE STREAMING VIDÉO POUR LA RÉALITÉ VIRTUELLE

Le streaming vidéo est un enjeu majeur pour les acteurs de la réalité virtuelle, mais son besoin en bande passante pour avoir une qualité nécessaire en limite fortement l'utilisation à l'heure actuelle. Le projet SeenXR (Smart Eye Tracking Enabled Networking for Mobile XR) cherche à pallier ce problème grâce à des algorithmes de compression novateur. Il est en développement au sein de KTH, l'Institut royal de technologie de Stockholm, avec le soutien de l'équipementier télécom Ericsson et du spécialiste du suivi de la vision Tobii. "Nous arrivons à diminuer par dix le besoin en bande passante,"explique Konrad Tollmar, le professeur au KTH qui dirige le projet. De quoi démocratiser le streaming VR une fois combiné à la 5G.

 

LA VIDÉO VOLUMÉTRIQUE, FUTUR DES CLIPS MUSICAUX ?

Le groupe Viacom, qui possède entre autres la chaîne MTV et le studio Paramount, exposait son clip musical interactif Aeronaut VR. On y voit l'artiste Billy Corgan interprétant son morceau Aeronaut au piano dans une variété d'environnements surréaliste. Le musicien y est reproduit extrêmement fidèlement car il a été capturé par vidéo volumétrique dans l'un des studios de Microsoft prévus à cet effet. Les spectateurs peuvent participer à l'expérience en rapprochant leurs mains pour créer des fleurs de lotus ou des lampions volants. Aeronaut VR a été bien reçu par la critique, notamment en recevant le Grand Prix "Digital Craft" des Cannes Lions en juin. Malheureusement, Viacom avait déjà fermé Viacom Next (l'équipe à l'origine de l'expérience) en février.

A voir aussi

VRrOOm Wechat