AR et VR : 6 usages dans le secteur de l’énergie

Category: 
AR et VR : 6 usages dans le secteur de l’énergie
Crédit illustration © TechViz 

 

Big data, machine learning, réalité augmentée (RA) et réalité virtuelle (RV), digital marketing, IA, chatbots… Impossible d’y échapper, la transformation numérique est en marche ! La 3D notamment avec l’émergence des outils comme les casques de réalité virtuelle bouleverse les codes. L’émergence de technologies innovantes offre de nouvelles solutions à tous les secteurs d’activité. Les acteurs de l’énergie s’y intéressent d’ailleurs de plus en plus. Amélioration des process, montée en compétences des équipes, amélioration de la sécurité… les bénéfices ne manquent pas !

 

SECTEUR ÉNERGIE : LES BÉNÉFICES DE LA RÉALITÉ AUGMENTÉE ET VIRTUELLE

Utilisées à des fins industrielles, la RA et la RV associent les technologies 3D pour permettre aux utilisateurs de s’immerger et de comprendre des process compliqués, nécessitant une haute expertise et de l’expérience. Opérations de maintenance, formations des opérateurs… de telles applications trouvent toute leur utilité dans le secteur de l’énergie.

 

Pourquoi ? Parce qu’elles permettent à la fois :

- Un gain de temps, 

- Une réduction du risque d’erreurs 

- Une réduction des coûts !

 

USAGES DE LA RA ET RV SPÉCIFIQUES AU SECTEUR DE L’ÉNERGIE :

 

Formation, maintenance, prévention des risques… Les applications de réalité virtuelle et réalité augmentée présentent de nombreux intérêts aux énergéticiens de tous secteurs :

 

- FACILITER LA FORMATION DES ÉQUIPES INDUSTRIELLES GRÂCE À LA MODÉLISATION 3D 

Dans le secteur des énergies renouvelables par exemple, cela permet de réduire la durée des opérations et d’améliorer la connaissance du matériel et des process. Ainsi, une application sur tablette ou smartphone modélisant toute la documentation d’une machine remplace ou complète les volumineux guides techniques papier. Ces types de solutions de VR Learning (apprentissage grâce à la réalité virtuelle) sont la principale innovation dans le secteur de l’énergie.

 

L’avantage considérable ? Un accès à la documentation rapide, facile voire personnalisé pour tous les opérateurs quel que soit leur poste (intérieur, extérieur, différentes zones de production…).

 

- ASSURER LA PRÉVENTION DES RISQUES

Dans un secteur sensible comme le nucléaire, optimiser la sécurité est une priorité. 

 

Une application de réalité virtuelle a permis par exemple à EDF de simuler les opérations de maintenance du réacteur d’une centrale pilote. Résultat : le maintien optimal de la sûreté des opérateurs qui ont pu s’entraîner aux procédures de maintenance grâce à la représentation 3D. Cette maquette ultra précise et complète a été réalisée à l’aide de photos HD panoramiques et de scans laser. Ainsi formés, les opérateurs ont gagné en efficacité lors de leurs interventions en situation réelle.

 

- PRÉPARER ET FORMALISER LES SCÉNARIOS POUR L’INTERVENTION, LA MAINTENANCE ET LA MANUTENTION

Ce type de maintenance préventive permet de simuler les défaillances techniques ou encore de prévenir le comportement des machines. Lors de leur formation dans une salle immersive, les techniciens sont en mesure d’anticiper les pannes et/ou les situations d’urgence, au plus près de la réalité.

- COMPRÉHENSION D’UN PROCESS COMPLEXE

Autre outil efficace : le film 3D. Un tutoriel sous forme de film 3D projeté aux équipes peut par exemple présenter de manière claire le démantèlement d’une machine, ou encore les spécificités des zones opérationnelles d’une usine.

 

- TRAQUER LES DÉFAUTS DE CONCEPTION

Une application Artefacto permet d’optimiser les opérations qualité et contrôle dans le secteur Énergie. À l’aide d’un système de projection, d’un casque de réalité mixte et d’une application de réalité augmentée sur tablette, les opérateurs réduisent leur temps de contrôle. Mieux : cela évite les erreurs et le gaspillage.

 

- ASSISTER LES ÉQUIPES LORS D’INTERVENTIONS COMPLEXES

Imaginez une opération de maintenance sur le rotor d’une éolienne. Équipé d’un casque de réalité augmentée ou virtuelle, le technicien sur place peut bénéficier à distance de l’aide de ses collègues, qui peuvent lui fournir des solutions techniques parfaitement adaptées. Ils peuvent transmettre via le casque de RA ou RV davantage d’informations (data, tutoriel…) qu’avec un casque audio classique.

 

Réalité virtuelle et réalité augmentée sont d’une grande utilité pour les acteurs du secteur de l’énergie. Les ingénieurs s’approprient et maîtrisent rapidement ces applications grâce à leur aisance avec la technologie. Prévention des risques, compréhension ultra-rapide d’opérations complexes, optimisation du contrôle qualité… l’énergie 4.0 promet pléthore d’applications AR et VR !

A voir aussi

VRrOOm Wechat