Allier l'hypnose et la VR, une future réalité

Category: 
Allier l'hypnose et la VR, une future réalité
28 Décembre, 2018

Avez-vous déjà vu un panneau solaire au microscope électronique à balayage (MEB) ? Suivez nos journalistes Loïc Chauveau et Valentine Delattre dans les laboratoires du tout nouvel Institut Photovoltaïque d'Île-de-France (IPVF), inauguré le 18 décembre 2018 en présence du ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy. Sandwich de cellules solaires, batteries nouvelle génération, comportement des matériaux : ce centre de recherche, implanté sur le plateau de Saclay, s'attaque aussi bien à la chimie qu'à la physique fondamentale. Retrouvez l'intégralité de notre reportage ainsi que l'interview de Daniel Lincot, directeur scientifique de l'IPVF, sur notre site internet.

Qu'est-ce que l'hypnose ?

Elle est de plus en plus utilisée dans nos blocs opératoires et pour traiter des addictions… Mais au juste, qu'est-ce exactement que l'hypnose ? "C'est un talent que Mère Nature nous a donné, explique Marie-Elisabeth Faymonville, médecin anesthésiste au CHU de Lièges (Belgique). C'est un état de conscience modifié auquel nous avons accès spontanément dans des situations extrêmes, comme un accident ou un traumatisme. On vit un autre rapport à soi et à son environnement." Cet état de conscience se caractérise par trois composantes fondamentales : l'absorption,

L'hypnose s'invite au bloc opératoire

Cet outil a même franchi les portes du bloc opératoire. L'hypnose est en effet un coup de pouce apprécié de certains médecins comme complément aux médicaments anesthésiques. C'est ainsi que Catherine Bernard, médecin anesthésiste à l'APHP et hypnopraticienne, a participé à une opération à cerveau ouvert sous hypnose. Elle revient sur la place de l'hypnose en anesthésie.

Et pourquoi pas allier l'hypnose et la réalité virtuelle en chirurgie ?

C'est un dispositif auquel réfléchit présentement Catherine Bernard, médecin anesthésiste à l'APHP. Son projet : coupler l'hypnose à un dispositif de réalité virtuelle pour accentuer l'immersion du patient et prêter main forte aux anesthésiques lors d'une opération chirurgicale. Ses propos ont été recueillis par Elena Sender.

Mais l'hypnose comporte aussi ses dangers…

"L'un des dangers, c'est la manipulation, déplore Marie-Elisabeth Faymonville. Médecin-anesthésiste au CHU de Lièges (Belgique), elle met en garde face à certains dangers de l'hypnothérapie. "On utilise aussi ces procédures dans les sectes : on isole l'individu et on lui suggère des choses qu'il accepte facilement, alors que dans un état de conscience normal il ne l'aurait pas fait. Dans le domaine du soin, on doit avoir une éthique. Tout ce qu'on fait doit être dans l'intérêt du patient."

Marie-Elisabeth Faymonville, médecin anesthésiste : "Prudence face à l'hypnothérapie"

Il n'y a pas de formation certifiante à l'hypnose. Face à une personne qui se revendique hypnothérapeute, "demandez-lui quel est son métier, sa formation de base. 

Ces vidéos ont été réalisées lors du 6e colloque "Science et pratiques corps-esprit", qui a eu lieu du 13 au 15 décembre 2018 à Paris.

A voir aussi

VRrOOm Wechat