Alfi Technologies conçoit les usines de demain

Category: 
Alfi Technologies conçoit les usines de demain

Réalité virtuelle, cloud, maquettes 3D, maintenance prédictive…, le groupe Alfi Technologies utilise les dernières innovations du numérique pour aider de grands groupes à mieux concevoir leurs sites de production.  

 

Construire les usines de demain, telle est la mission que se donne chaque jour Alfi Technologies. La PME de 200 personnes, spécialisée dans l’installation de lignes de production et de manutention, a appris à maîtriser des technologies innovantes pour bâtir son succès. « Nos clients ont d’abord cherché des lignes de production qui ne coûtaient pas cher et ils se sont rendu compte que c’était une erreur. Aujourd’hui, leur objectif est de sécuriser leur décision d’investissement, d’avoir des lignes avec un bon rendement, plus efficaces et plus flexibles », détaille Yann Jaubert, P-DG d’Alfi Technologies.

 

Pour répondre à cette demande, Alfi Technologies propose depuis cinq ans des usines numériques. L’entreprise permet à ses clients de « se promener » à travers une maquette 3D de leur futur site de production. Elle propose aussi de les accompagner dans la conception du site grâce à la réalité virtuelle.

 

Du virtuel au physique

Passages entre les lignes de production, ergonomie des postes, accessibilité des moteurs… : les clients entrent dans le détail de la ligne de production qu’ils peuvent tester virtuellement. Les paramètres, comme la programmation des automates, sont validés sur les lignes virtuelles, avant d’être intégrés sur la ligne physique. Sorte de double de l’usine, le clone numérique démarre au moment de la conception de l’usine et se poursuit tout au long de sa vie.

 

Il évolue comme elle. « L’usine numérique est la colonne vertébrale de toutes nos solutions. Elle sert aussi à récolter les données nécessaires à la maintenance prédictive. En remontant ces informations et en développant des algorithmes d’intelligence prédictive, nous sommes en mesure de "faire parler" nos machines. C’est un service en plus, très innovant, que nous ajoutons à notre palette de solutions », commente Yann Jaubert.

 

Alfi Technologies réalise environ 30 millions d’euros de chiffres d’affaires. Pour mener à bien tous ses projets de digitalisation, l’entreprise consacre chaque année 5 à 7 % de son chiffre d’affaires à la R&D. Aussi, pour soutenir son innovation, Alfi Technologie fait appel à Bpifrance.

 

Valoriser le « Made in France »

C’est en 2016 que Bpifrance devient un partenaire clé d’Alfi Technologies. L’organisme lui propose d’abord de rejoindre le programme « Accélérateur PME ». « Pendant deux ans, nous avons été en contact avec des PME d’activités différentes, mais avec un dénominateur en commun : ce sont toutes des entreprises en forte croissance. Cela crée une dynamique, une ébullition particulière entre les entreprises. Le programme "Accélérateur PME" favorise l’émergence de nouvelles idées. Il nous fait nous challenger », partage Yann Jaubert. Pour le chef d’entreprise, l’acmé de cette collaboration a été de rejoindre le mouvement de la French Fab, un label géré par Bpifrance qui vise à mettre en valeur les savoir-faire industriels français.

 

Dans le cadre de la French Fab, Yann Jaubert réalise plusieurs déplacements à l’étranger pour découvrir l’industrie du futur, ailleurs. « Cette mission d’étude nous a permis de voir qu’en France, nous avons de très belles pépites et une grande agilité. Nous sommes plus innovants que les Allemands, par exemple, assure Yann Jaubert. C’est une véritable opportunité pour les entreprises tricolores. » Aux côtés de Bpifrance, Yann Jaubert rappelle ces leitmotivs : accompagner la digitalisation, rendre l’industrie plus attractive aux yeux des jeunes, favoriser les échanges entre entreprises, les aider à partir à l’international. Une dynamique déployée pour les entrepreneurs par les entrepreneurs.

© Alfi Technologies/Frédéric Stucin
Yann Jaubert, P-DG d’Alfi Technologies 

A voir aussi

VRrOOm Wechat